Les pommes sont en avance, les pressoirs déjà sollicités

Un printemps précoce, un soleil plus que généreux, les pommes cette année sont arrivées à maturité trois semaines plus tôt que de coutume. A la Pommeraie, une institut pour personnes handicapées, on propose aux particuliers d'apporter les pommes de leur jardin et d'en faire des jus. Les cagettes remplies se multiplient dans les chambres froides, et le pressoir tourne à plein régime. Ici les résidents de l'institut pressent et mettent en bouteille une tonne de pommes par jour. "On est dans la phase montante de la production de jus de pomme", nous confirme Olivier Destrebecq, chef d’unité pédagogique du centre de la Pommeraie.

Lancé il y a une dizaine d'années, la possibilité de faire presser ses fruits à la Pommeraie est un succès, il est d'ailleurs indispensable de prendre rendez-vous pour venir apporter ses pommes. 

Des pommes plus tôt, mais ce ne sont pas les seuls fruits à être précoces, les vignes wallonnes croulent sous le raisin mûr, les vendanges elles aussi auront lieu trois semaines plus tôt.

copyright Belga Siska Gremmelprez

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK