Les policiers seront formés aux droits de l'Homme à la caserne Dossin

La caserne Dossin à Malines
La caserne Dossin à Malines - © CHRISTOPHE KETELS - BELGA

Une nouvelle formation sera organisée pour tous les prochains inspecteurs de police. Ils apprendront notamment comment ne pas se laisser entraîner par l'effet de groupe. La police fédérale et la caserne Dossin - ce haut lieu de mémoire de l’Holocauste à Malines - vont collaborer au travers d'une série de cours et une visite du musée.

Ce projet éducatif s’inscrit dans une volonté de moderniser les cours classiques que suivent les policiers. Au-delà de la déontologie, il est question d’apprendre à réagir dans des situations complexes, sur des questions liées aux droits de l’Homme.

Le commissaire Joseph Jean-Michel, chef de corps de la Police de Mouscron explique: "Les droits de l’Homme, tout le monde en parle et, quelquefois, on ne se doute plus de ce que cela représente. Or, pour les policiers, cela doit vraiment résonner. Les policiers ont ceci de particulier dans notre société démocratique d’être investis par la loi du pouvoir d’utiliser la force. Et rares sont ceux qui le sont. Avoir le pouvoir d’utiliser la force par rapport au citoyen, c’est aussi et avant tout avoir intérêt que les gens aient des droits. Et avant tout le monde la police doit respecter les droits et les faire respecter".

Au cours de cette formation, les agents auront l’occasion de parcourir des archives de la Seconde Guerre mondiale. Ces archives montrent le rôle joué par la police lors de l’occupation de notre pays par les Nazis, au moment des razzias violentes menées sur des juifs.

Nos jeunes inspecteurs verront également que d’autres policiers n’ont pas suivi le groupe ; ceux-là savaient qu'ils avaient le choix et ont décidé de résister.

Miguel Allo

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK