Les pneus d'hiver, est-ce vraiment utile?

Ce qui était autrefois un luxe, chausser son véhicule de pneus hiver dès le retour du froid, est devenu un must. En Allemagne, au Luxembourg et en Autriche, c’est même une obligation. Les records de froid de l’hiver 2012-2013 n’ont fait qu’augmenter cet engouement. La baisse des prix, qui fait se rapprocher le tarif des pneus hiver de celui des pneus ordinaires, a joué elle aussi. Au point que les files s’allongeaient dès l’automne devant les garages spécialisés et que les ruptures de stock étaient fréquentes, augmentant les délais de livraison.

Projet d’aide financière

Une voiture équipée sur quatre, ce serait pourtant encore faible selon certains. À tel point qu’un projet d’aide financière est dans l’air. Quelle forme prendra-t-elle ? On en saura plus fin septembre. Certaines informations font état d’une déduction fiscale, d’autres d’une prime, d’autres encore d’une ristourne sur l’assurance auto. Une piste moins crédible car se poserait notamment la question de la position de l’assureur en cas d’accident si la voiture n’était pas équipée de pneus hiver.

Victoire de la sécurité ou du marketing ?

Rouler avec des pneus hiver, est-ce que cela fait une vraie différence ? "Oui !", assurent beaucoup de ceux qui les adoptent et ne reconnaissent plus leur voiture (en bien). Ou cet engouement est-il téléguidé par un lobby industriel ayant réussi à mettre à l’agenda politique, puis législatif (et médiatique puisque nous y contribuons ici encore) un achat rendu obligatoire à une clientèle captive ? Une victoire du marketing de plus après celle du triangle, de la boîte à pharmacie, de l’extincteur, du gilet fluorescent, du pneu de secours… avant le pistolet lance-fusée de secours ? Autant d’accessoires dont l’intérêt, à l’usage, peut être interrogé.

Mais en ce qui concerne les pneus hiver, censés diminuer les accidents par la baisse (réelle) de la distance de freinage, qui peut vraiment avancer des chiffres globaux concernant le gain en sécurité ? "Un conducteur qui sait son véhicule équipé de pneus hiver ne va-t-il pas avoir tendance à prendre plus de risques", observe un expert. "Ne va-t-il pas repousser ses limites ?"

Pneus hiver pas synonyme de pneus neige

On pourrait objecter qu’il neige peu en Belgique, et que les moments où les routes sont enneigées sont rares. De plus, quand elles sont impraticables, un pneu neige se comportera certes mieux, mais un billet de train ou une journée de télétravail ne sont-ils pas des mesures de sécurité radicalement plus efficaces, quand on en a la possibilité du moins ?

"Il ne faut pas confondre pneus hiver et pneus neige. Dès que la température descend sous 7°C, il vaut mieux rouler avec des pneus hiver", affirment les fabricants, qui y ont évidemment un intérêt direct. Selon eux, le pneu hiver offre une meilleure adhérence sur route mouillée par son profil différent qui évacue l’eau et par la composition de sa gomme qui restera plus souple à basse température. Tout cela est certainement exact et observable en conditions de laboratoire ou de circuit de compétition. Mais que représente une journée d’hiver pour le conducteur lambda que nous sommes tous, dans un climat variable et tempéré comme celui de la Belgique ?

Il suffit de consulter les statistiques de l’IRM des 20 dernières années pour voir qu’en journée, la température moyenne descend sous 7°C pendant seulement trois mois. Et c’est bien d’une moyenne qu’on parle, ce qui signifie qu’elle peut dépasser 7°C au milieu de la journée en janvier. Ou plonger à 5°C même en juillet. Or il n’est pas réaliste de changer de pneus en fonction des conditions météo comme en Formule 1. Alors que valent ces arguments de température ? Et que dire alors des différences régionales ? Selon que l'on habite à Bruges ou à Elsenborn, la pertinence d’un investissement dans des pneus hiver sera très différente.

Pour poursuivre notre réflexion, le Moniteur Automobile nous propose deux numéros spéciaux "pneus". Le premier est disponible : le second numéro sera consacré spécifiquement au pneu hiver.

Alors au moment de faire démonter vos pneus d’été, ne rangez pas en même temps au fond du garage votre sens critique.

Patrick Bartholomé

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK