Les pilotes de Ryanair rejettent la proposition d'accord de la compagnie irlandaise

Alain Vanderweireldt, président de la Belgian Cockpit Association (BeCA)
Alain Vanderweireldt, président de la Belgian Cockpit Association (BeCA) - © CAMILLE DELANNOIS - BELGA

Les pilotes belges de la compagnie à bas coût irlandaise rejettent la proposition d’accord de Ryanair et se joignent donc au personnel de cabine qui fera grève le vendredi 28 septembre prochain.

Plus concrètement, la Belgian Cockpit Association (BeCA), explique qu’elle réagit ainsi à une contre-proposition avancée par la compagnie irlandaise en réponse au projet de convention collective de travail (CCT) proposé dernièrement par l’association des pilotes.

La BeCA rappelle par la même occasion les nombreux problèmes qui persistent chez Ryanair : établissement d’une délégation syndicale, paiement de la sécurité sociale, modèle commercial, etc. Tout cela, sans oublier la principale revendication : l’application du droit du travail belge. La compagnie irlandaise veut postposer son application jusqu’à mars 2020. Inacceptable pour l’association des pilotes qui estime qu’il s’agit-là d’un prérequis à toute négociation et souhaiterait l’appliquer en janvier 2019.

Pour la Belgian Cockpit Association, Ryanair tente à nouveau de gagner du temps en retardant le processus de négociations.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK