Les "petits" avantages gratuits en entreprise restent importants pour les Belges

Eau, café ou encore fruits gratuits… Les attentions, cadeaux et services offerts par les patrons dans les sociétés ont la cote chez les travailleurs. C’est ce qui ressort d’une étude menée par l’agence Ipsos pour Partena (sondage réalisé auprès de 650 personnes). Parmi les gestes préférés, les cadeaux de Saint-Nicolas, les collations ou encore les boissons offertes. Des activités comme les massages ou les cours de sport sont par contre jugées superflues sauf pour les jeunes. Et gare aux patrons qui décideraient de supprimer ces petites attentions. Les employés belges y tiennent.

Exemple dans une entreprise de Tournai, active dans les domaines de l’électricité, de l’informatique industriel ou encore de l’automatisation. Ici, les avantages sont aussi nombreux que conviviaux : zone de détente avec baby-foot et billard, salle de sport, paniers de fruits offerts et au total 11 fêtes organisées durant l’année dont une dédiée aux femmes. Résultat : les 380 collaborateurs se disent touchés par ces attentions assumées par le PDG du groupe. "C’est vrai que ce sont des investissements qui coûtent chers", explique Philippe Foucart. "Mais ils contribuent au bien-être des collaborateurs. Et puis dans un contexte de "guerre" des talents entre les entreprises, ces petits plus au boulot permettent de fidéliser les employés".

Des attentions essentielles dans un management moderne

L’étude révèle que deux tiers des employés qui ne bénéficient pas d’avantages gratuits aimeraient les recevoir. Boire de l’eau est un besoin primaire. "C’est devenu impensable de ne pas avoir de fontaine à eau gratuite sur son lieu de travail", nous glisse un employé de l’entreprise. Il se sent privilégié de bénéficier de ces attentions. "C’est un confort", explique Pierre. "Je ne crois pas que toutes les sociétés proposent ce type de service".

Delphine est une nouvelle employée. Elle est arrivée il y a un mois au sein de l’entreprise. "Ce ne sont pas des sommes folles mais ce sont des petits avantages que je découvre et qui sont positifs". Pour un autre salarié à qui nous demandons ce qu’il penserait si on supprimait des avantages comme le café, il répond : "ça me dérangerait clairement, oui ! D’autant plus que je fais une heure quart de route pour venir bosser. Donc, j’ai besoin de mon petit café après le trajet. Et c’est appréciable qu’il soit offert".

Catherine Van Bonte, assistante de direction, est fière de nous faire visiter la cafétéria et la zone de détente où le baby-foot et le billard sont utilisés lors de temps de midi. Elle nous explique que des paniers de fruits et des soupes sont proposés. "Nous avons aussi distribué des gourdes l’année dernière. Nous nous réunissons une fois par mois pour tenter de trouver des petits gestes pour l’environnement à réaliser collectivement".

Toutes les personnes rencontrées étaient en tout cas enthousiastes de parler de ces avantages au sein de leur entreprise. Pour beaucoup, ces attentions sont devenues la "normalité". "Elles sont essentielles dans un management digne du 21e siècle", conclut un employé.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK