Les moustiques sont de retour, surtout dans les grandes villes: quelques astuces pour les éviter

Retour des moustiques: les grandes villes sont davantage touchées
2 images
Retour des moustiques: les grandes villes sont davantage touchées - © YURI CORTEZ - AFP

Vous l’avez peut-être constaté, surtout si vous vivez dans un milieu urbain : les moustiques sont de retour.

C’est un des bruits les plus détestables au monde : un léger vrombissement aigu qui tantôt gagne en intensité, tantôt disparaît.

Sur une échelle de 1 à 10, 40% des Belges situent l’irritation causée par le moustique à 8.

C’est une des conclusions d’une étude commanditée par un fabricant de produit anti-moustique et réalisée par le bureau d'étude indépendant Listen, auprès de 1.000 personnes.

Plus tranquilles à la campagne

Durant la saison des moustiques, 11% déclarent être piqués tous les jours. Ce chiffre monte à 17% pour ceux qui habitent Bruxelles et 14% pour les autres grandes villes comme Liège et Charleroi.

"La densité de population humaine plus importante dans les grandes villes correspond à une probabilité accrue d’être la cible des moustiques. Aussi, la diversité d’animaux en zone rurale constitue divers hôtes pour ces insectes hématophages qui peuvent donc être plus dispersés et moins focalisés sur les humains", explique l’entomologiste Frédéric Francis, doyen de Gembloux Agro-Bio Tech – Université de Liège.

À chacun sa technique

Parmi le large panel de techniques anti-moustiques que chacun utilise, on retrouve les moustiquaires pour porte ou fenêtre chez près de la moitié des Belges. 41% gardent les lumières éteintes et un peu plus d’un tiers fait recours à un appareil électrique.

Prévenir plutôt que guérir

Pour Frédéric Francis, certaines mesures préventives doivent être prises : "Commencez par éliminer les eaux stagnantes autour de la maison en vidant divers récipients recueillant les eaux de pluie qui constituent la source du problème.

En deuxième lieu, faites-en sorte que les moustiques ne puissent pas entrer à l'intérieur grâce à des moustiquaires pour portes ou fenêtres, ou des appareils anti-moustiques.

Si ce n'est pas suffisant, utilisez une moustiquaire de lit et/ou réduisez la température de la chambre si vous avez un climatiseur.

Enfin, pour les soirées à l'extérieur, appliquez-vous une lotion répulsive."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK