Les mégots de cigarettes nuisent aux océans mais aussi aux végétaux: faut-il interdire les filtres?

Les mégots de cigarettes représentent le premier polluant au monde, devant les pailles en plastique
2 images
Les mégots de cigarettes représentent le premier polluant au monde, devant les pailles en plastique - © Tous droits réservés

On savait déjà que les mégots de cigarettes étaient le principal polluant des océans. Une nouvelle étude vient montrer qu’il est aussi le déchet qui constitue le principal obstacle à la croissance des végétaux…

Cotons-tiges, pailles, touillettes à café : le Parlement européen a entériné il y a quelques mois la fin dans l’Union européenne, à partir de 2021, de ces produits en plastique à usage unique qui polluent les océans. Une dizaine de catégories de produits pour lesquels existent des alternatives, comme les couverts, les assiettes ou encore les bâtonnets pour ballons, seront interdits. Pour d’autres produits, notamment les emballages en plastique pour des aliments prêts à consommer, l’objectif est de réduire leur utilisation au niveau national et d’être plus exigeant sur leur conception et leur étiquetage.

Mais ce texte renforçait aussi le principe du pollueur-payeur, en particulier pour l’industrie du tabac, qui devra couvrir à partir de 2023 les coûts de collecte et de recyclage des filtres à cigarettes, une plaie pour l’environnement, puisqu’il s’agit du deuxième produit en plastique à usage unique le plus jeté dans l’UE. « Un mégot jeté à l’océan pollue entre 500 et 1000 litres d’eau », a souligné Frédérique Ries.

4500 milliards de mégots

Selon la BBC, environ 4 500 milliards de mégots sont éparpillés chaque année dans le monde et leurs effets sont incroyablement néfastes. Une étude menée par l' Université de Cambridge a révélé que les mégots de cigarettes laissés dans l’herbe et le sol provoquaient un ralentissement de la croissance des plantes. L’étude suggère également que les mégots de cigarette sont le polluant artificiel le plus répandu et le produit le plus jeté dans le monde.

Les chercheurs ont constaté que ces déchets réduisaient de 10% le succès de la germination du gazon et réduisaient la longueur des pousses de trèfle de 28%. La plupart des mégots de cigarettes contiennent un filtre en fibre d’acétate de cellulose, un type de plastique qui n’est pas biodégradable, et qui peut causer les mêmes dommages à la croissance des plantes que les cigarettes non fumées.

Selon The Conversation, les mégots de cigarettes représentent 30 à 40% de tous les déchets trouvés lors des nettoyages urbains et côtiers depuis les années 1980. Certains suggèrent d’ailleurs de supprimer les filtres de cigarettes, estimant que leurs avantages pour la santé sont minimes comparés à leur impact sur l’environnement.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK