Les médias belges ont-ils un problème avec les Noirs?

La visibilité des personnes noires dans le paysage médiatique belge, que ce soit celui des médias d'information ou des fictions (cinéma et séries), n'est clairement pas en phase avec ce qu'ils représentent aujourd'hui dans notre société.

Vous n'en êtes pas convaincu? Posez-vous par exemple la question: connaissez-vous le nom d'une actrice noire francophone? Et le nom d'un ou une journaliste noire francophone?

Si vous n'arrivez pas à répondre, vous n'êtes pas seul(e),  l'immense majorité des personnes que nous avons interrogées en sont incapables. Et pour cause, ces acteurs, actrices et journalistes n'ont qu'une visibilité très réduite. Les mégastars que sont Omar Sy ou Harry Roselmack n'étant que ces exceptions qui confirment la règle.

Clichés et raccourcis

En plus de ne pas avoir une présence médiatique proportionnelle à ce qu'ils représentent dans la vie réelle, les personnes noires de peau sont souvent victimes de clichés et de considérations teintées de racisme lorsqu'elles apparaissent sur nos écrans ou autres supports.

C'est ce qu'illustre notamment la journaliste belge Djia Mambu. Dans son livre "Peau noire, médias blancs" (référence au mythique "Peau noire, masques blancs" de Frantz Fanon), elle expose les clichés et raccourcis dont sont trop régulièrement victimes les Noirs dans le récit médiatique.

Nous avons également rencontré Monique Mbeka Phoba, cinéaste belge, qui donne une masterclass sur le tabou de la colonisation dans le cinéma belge contemporain. Découvrez dans la vidéo ci-dessus en tête d'article ce qu'elles avaient à nous dire sur la présence médiatique des Noirs en Belgique francophone. 

>>>Retrouvez les productions de VEWS sur la page Facebook du projet<<<

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK