Les médecins généralistes restent assez âgés en Wallonie (carte interactive)

Selon les données récoltées par le portail Santé Wallonie auprès des cercles de médecins généralistes pour l’année 2016, on dénombrait 3467 médecins généralistes actifs en Wallonie. Et selon les premières constatations émises par ce cadastre, le vieillissement des médecins généralistes dans les provinces wallonnes semble se confirmer.

Au total, ce sont 3135 médecins qui ont pu fournir des informations concernant leur âge et le lieu d’exercice de leur pratique, soit 90,4% de l’ensemble des médecins pratiquants. En Belgique et pour l’année 2016, l’âge moyen des médecins généralistes était de 57 ans pour les hommes et de 46,4 ans pour les femmes. Cet âge moyen ne diffère que peu selon les provinces, les médecins du Brabant wallon étant un peu plus âgés et ceux du Luxembourg un peu plus jeunes.

Un peu plus de 13% des médecins, soit 460, ont plus de 65 ans. La proportion d’entre eux est de 19% de médecins hommes et 4% de médecins femmes. C’est en province de Hainaut que la proportion de médecins âgé de plus de 65 ans est la plus importante (14,8%).

Pour le reste de la Wallonie, les provinces du Luxembourg et de Namur sont celles où la proportion de médecins plus âgés est un peu plus basse que la moyenne (11%). C’est aussi dans ces deux provinces que la proportion de médecins de moins de 56 ans est la plus importante, avec 57,7% côté Luxembourg et 53,6% en ce qui concerne la province de Namur.

La profession se féminise

Si les médecins hommes sont globalement plus nombreux que les femmes, avec 2133 hommes contre 1336 femmes en Wallonie, le cadastre indique toutefois qu’une féminisation de la profession s’opère depuis 25 ans environ.

Cette féminisation est toutefois différente selon les provinces. Avec un équilibre de 50% de médecins hommes et femmes, elle est la plus importante en Brabant Wallon tandis que la province du Hainaut est celle où la parité est la moins importante, avec seulement 35% de médecins femmes.

Pour les médecins de 50 ans et plus qui ont donc terminé leurs études il y a au moins 25 ans, le ratio homme / femme est en faveur des hommes (3 fois plus d’hommes que de femmes). Pour les médecins de moins de 50 ans, ce ratio ne cesse de diminuer, il est de 0,88 pour les 45-49 ans, de 0,65 pour les 35-39 ans et de 0,24 pour les 25-29 ans. Dans cette dernière génération (25-29 ans) il y a donc quatre fois plus de médecins femmes que de médecins hommes qui exercent la médecine générale en Wallonie.

Quid de Bruxelles?

En ce qui concerne les données pour la région de Bruxelles-Capitale fournie par l’Observatoire de la Santé et du Social de Bruxelles, celles-ci concernent 2017 et ne reprennent pas exactement les mêmes catégories d’âge.

En 2017, on comptait ainsi 1468 médecins généralistes actifs en Région bruxelloise. 737 médecins hommes et 729 médecins femmes, soit une répartition selon le sexe quasiment égale. Cependant, cette répartition diffère fortement entre les groupes d’âge.

La répartition selon l’âge indique que près d’un médecin sur trois a entre 55 et 64 ans, ce qui signifie qu’un grand groupe de médecins partira à la retraite au cours des 10 prochaines années.

On remarque également que la part de femmes est supérieure parmi les médecins jusqu’à l’âge de 45 ans, alors que la part d’hommes est supérieure chez les médecins plus âgés (55 ans et plus). Il en résulte que l’âge moyen des médecins hommes est de 10 années plus élevé que l’âge des médecins femmes.

Le constat de la féminisation de la profession est également partagé pour la Région Bruxelles-Capitale selon les données émises par l’Observatoire de la Santé et du Social.

Soir Première 29/01/2019

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK