Les médecins contre le véganisme pour les enfants

Les médecins contre le véganisme pour les enfants
Les médecins contre le véganisme pour les enfants - © Matt Winkelmeyer - AFP

Le régime végan, qui exclut tous les produits issus du règne animal, ne peut être observé sans risque majeur que sous suivi médical et est exclu pour les enfants, selon un avis rendu jeudi par l'Académie royale de médecine de Belgique, dont Le Soir a pris connaissance. L'Académie considère que il est médicalement non-recommandé de soumettre à un enfant un régime  « potentiellement déstabilisant», nécessitant des contrôles fréquents et des supplémentations (en calcium ou vitamines B21, par exemple).

Environ 3% des enfants belges sont concernés par ce type de régime alimentaire.

"Ce régime restrictif nécessite un suivi permanent des enfants pour éviter les carences et des retards de croissance souvent irréversibles", stipule l'avis. "Il est inadapté pour les enfants à naître, les enfants, les adolescents et pour les femmes enceintes et allaitantes. Les quantités de protéines de haute valeur biologique, de vitamine B12, de vitamine D, de calcium, de fer, de zinc, d'iode et de DHA sont particulièrement visées dans les carences observées."

"Il est non recommandé médicalement et même proscrit de soumettre un enfant, en particulier lors des périodes de croissance rapide, à un régime potentiellement déstabilisant, nécessitant des supplémentations et des contrôles fréquents. Ce concept d'alimentation s'apparente à une forme de traitement qu'il n'est pas éthique d'imposer à des enfants", dit encore l'avis.

Cet avis a été rendu à la demande de Bernard Devos, délégué aux droits de l'enfant, alarmé par les situations difficiles (dont des décès) qui se multiplient dans les hôpitaux, les crèches ou les écoles. Il souhaitait notamment pouvoir motiver d'enlever la tutelle des enfants à des parents qui s'obstineraient dans ce traitement qui s'apparente à une maltraitance.

Journal télévisé 05/05/2019

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK