Les maternités wallonnes et bruxelloises encore réticentes aux photos des bébés décédés

Les maternités wallonnes et bruxelloises encore réticentes aux photos des bébés décédés
Les maternités wallonnes et bruxelloises encore réticentes aux photos des bébés décédés - © ERIKA SANTELICES - AFP

L’ASBL Au-delà des nuages, qui photographie les enfants mort-nés pour aider les parents à faire leur deuil, constate une certaine réticence à l’égard de leur action dans les maternités en Wallonie et à Bruxelles où l’association n’est présente que dans un petit peu moins de la moitié des hôpitaux, tandis que ses services sont proposés dans tous les hôpitaux en Flandre, fait-elle remarquer dans un communiqué, à l’occasion de la Journée de sensibilisation au deuil périnatal qui se tiendra demain/jeudi.

"Nous ne parvenons pas à nous expliquer cette réticence, car ces moments sont importants et aident les parents endeuillés à affronter cette épreuve", explique l’ASBL. "Proposer ce type de service aux parents permet qu’ils ne regrettent pas le manque de photos de leur bébé par après."

L’association Au-delà Des Nuages est née de la volonté de venir en aide aux parents d’enfants mort-nés ou disparus après quelques courts instants de vie, en leur donnant la possibilité d’avoir de belles photos de qualité professionnelle de leur bébé décédé et ce de façon totalement gratuite. "Ces clichés sont pris avec bienveillance et dans le respect des limites de chacun", précise l’ASBL. Et d’ajouter que c’est l’occasion pour les parents de voir et regarder leur petit dans les moindres détails afin de ne rien oublier.

En 2019, Au-delà Des Nuages a photographié 671 bébés décédés en Flandre et 133 en Wallonie-Bruxelles. Avec un nombre croissant d’appels par an, l’association a déjà accompagné plus de 2000 familles dans toute la Belgique depuis sa création en 2016.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK