Les manuels scolaires sont-ils trop sexistes ?

Les manuels scolaires sont-ils trop sexistes ?
2 images
Les manuels scolaires sont-ils trop sexistes ? - © DIRK WAEM - BELGA

On peut se poser la question du caractère sexiste des manuels scolaires. Il y a quelques années, la ministre des Droits des femmes et de l’Egalité des chances en Fédération Wallonie-Bruxelles, Isabelle Simonis, avait déjà souligné le problème.

"Le mode de fonctionnement et les valeurs véhiculées au sein d'une société sont directement liés au système éducationnel mis en place par cette dernière. Dans un pays démocratique comme le nôtre, il est donc fondamental d'y intégrer la notion d'égalité entre hommes et femmes", avait-elle déclaré à l'époque. 

Et à en croire la photo qu'un père de famille flamand nous a envoyée, les clichés sexistes sont toujours présent dans les manuels. Sur l'image ci-dessous, on voit en effet des comportements très stéréotypés, sur les hommes comme sur les femmes. Par exemple, on voit que l'homme se retourne lorsqu'il voit une jeune femme, ou qu'il lui propose de l'aide pour porter ses bagages, alors que la femme fait le ménage. Pendant ce temps, les garçons, plus jeunes, sont identifiés avec du matériel sportif ou en train d'écouter de la musique... 

Ce genre de clichés avait déjà été attaqué par le passé et, en 2016, la Fédération Wallonie-Bruxelles avait approuvé une proposition de décret qui visait à corriger le tir. Plusieurs personnalités politiques avaient insisté sur le fait que ces clichés influencent la perception des enfants ainsi que leur construction personnelle. Des études avaient montré que les manuels scolaires affichaient les hommes dans plupart des métiers, à plus de 80% du temps, avec des fonctions comme médecin, scientifique, pilote, etc. Alors que les femmes étaient plus souvent représentées en train de faire des tâches ménagères ou en train de s’occuper des enfants.

Un peu plus ancien, ce tweet ci-dessous montre un extrait d’un manuel scolaire utilisé en 2013 en France, et particulièrement frappant :

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK