Les maladies inventées : un juteux marché?

Les maladies inventées : un juteux marché ?

Depuis une quinzaine d'années, de grands laboratoires inventent des maladies pour vendre toujours plus de médicaments.

Fausses pathologies, syndromes fictifs, cette pratique à but commercial peut nuire gravement à la santé à cause des effets secondaires de ces médicaments. Parfois, un problème léger peut devenir une maladie beaucoup plus grave. Pourquoi prendre des médicaments pour soigner la ménopause alors qu'il ne s'agit pas d'une maladie? Les journalistes de cette enquête ont réussi à rassembler les preuves de tels agissements.

Une enquête de Laurent Richard et Wandrille Lanos.

Antidépresseurs : frôle-t-on l'overdose ?

Un Belge sur dix est aujourd'hui sous antidépresseurs. Les chiffres sont là, on en prescrit deux fois plus qu'il y a 10 ans. Notre équipe a voulu savoir pourquoi cette frénésie à prendre des psychotropes, ces médicaments du cerveau.

Nous sommes allés consulter des généralistes... Et n'avons pas eu trop de mal à nous faire prescrire les petites pilules magiques.

Nous avons rencontré des patients que l'on doit sevrer de ces drogues légales mais, aussi des toxicomanes qui prennent ces tranquillisants parce que dans la rue, ils sont moins chers que l'héroïne ou la cocaïne et aussi ceux qui combattent la banalisation de ces pilules. Des pilules qui peuvent conduire à des comportements violents ou suicidaires.

Nous avons enfin interrogé des chercheurs en psychiatrie. Ceux-ci dénoncent aujourd'hui ce qu'ils appellent le marketing de l'industrie du médicament et la façon dont on a aujourd'hui transformé les émotions les plus banales comme la timidité en maladies mentales...qu'il fallait soigner avec ces psychotropes.

Bref, l'épidémie s'expliquerait. Nous ne sommes pas tous devenus subitement dépressifs!

Une enquête de Pascale Bollekens et Michel Renard.

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK