Les laboratoires ont utilisé moins d'animaux, 75 000 épargnés

Des souris
Des souris - © AFP

Les laboratoires ont utilisé 5% d'animaux en moins pour leurs expériences pour la deuxième année consécutive, ce qui représente 75 000 animaux sauvés, même si on dénombrait toujours 665 000 animaux ayant servi de cobayes l'an dernier.

C'est ce qu'on peut lire vendredi dans les journaux de Sudpresse.

Depuis 2005, la Belgique interdit l'utilisation d'animaux pour tester les produits cosmétiques et depuis 2008, cette interdiction s'est étendue aux produits du tabac.

En 2009, les grands singes ont été protégés et en 2010, un arrêté royal a amélioré la protection des animaux en fixant des normes plus strictes de détention. Toutes ces mesures ont permis à la Belgique de diminuer de 10% en deux ans le nombre d'animaux utilisés par les laboratoires. 665 079 animaux ont toutefois encore été utilisés comme cobayes l'an dernier, dont 79% étaient des rongeurs.

55% des animaux d'expérience sont utilisés pour le développement et pour le contrôle des produits de la santé et 38% pour la recherche fondamentale dans les universités.

21% des 367 laboratoires agréés en Belgique n'ont effectué l'an dernier aucune expérience sur les animaux. "Je ne pense pas qu'on les empêchera totalement, mais il faut s'en passer à chaque fois qu'une alternative existe", explique la ministre en charge du bien-être animal, Laurette Onkelinx. "Le Centre belge des méthodes alternatives, qui devrait être opérationnel en 2013, nous y aidera."
Belga