Les jours blancs: les profs à la correction, les élèves en récréation

Les jours blancs, c'est déjà un parfum de vacances.
Les jours blancs, c'est déjà un parfum de vacances. - © LIONEL BONAVENTURE - AFP

En ce 20 juin, les élèves du secondaire sont quasiment en vacances. Et c’est tout l’inverse pour les professeurs et les directions d’école. Pour eux, c’est le rush final, comme à l’Athénée Vauban à Charleroi où la photocopieuse de l’école tourne à plein régime. C’est la préfète des études de l’Athénée Vauban, Virginie Lennaertz, qui est à la manœuvre.

"Ici, pour le moment, j’imprime les guides de correction d’épreuves du CE1D de sciences de ce matin, que je dois fournir aux profs pour qu'ils puissent corriger puis encoder les résultats." Car ce sont les directeurs qui disposent des réponses à tous les examens. Des documents reçus à des heures précises.

Les profs de sciences sont déjà installés en classe devant les grosses piles d’examens à corriger. 216 copies à corriger qu’il faudra remettre pour vendredi 12h45 au plus tard.

Une sorte de travail à la chaîne où chaque professeur traite quatre questions avant de passer la copie à son voisin.

Et pendant ce temps-là, que font les élèves?

Pendant que les stakhanovistes de la correction travaillent à la chaîne, Radja Lebrun supervise les derniers préparatifs du voyage scolaire de ce jeudi. "J’accompagne les premières années secondaires à Efteling. On a 146 élèves. " Et ce n’est pas des vacances pour autant : " Tant que je ne suis pas rentré ici avec tout le monde sain et sauf, c’est le boulot. "

Viendront ensuite les conseils de classe qui se dérouleront en début de semaine prochaine. Les bulletins seront remplis dans la foulée, explique Virginie Lennaertz "1086, c’est un sacré paquet. L’ambiance est là, la solidarité est là, et donc on avance pour que tout soit clôturé au 30 juin pour les élèves et pour les profs, et au 5 juillet pour la fermeture de l’école. Pour les élèves, c’est donc bien le début des jours blancs, qui débutent, cette année, un peu plus tard qu'à l’accoutumée.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK