Les jeux de société envahissent la ville

Des soirées jeu de société se font aussi dans un hôtel
Des soirées jeu de société se font aussi dans un hôtel - © RTBF

Fini le temps du monopole du Monopoly. Chaque année, un millier de jeux de société sortent sur le marché... Un loisir qui a de plus en plus d'adeptes en Belgique. Certains restaurateurs et hôteliers l'ont bien compris. Ils ont d’ailleurs fait des jeux de société un véritable pôle d’attraction de leurs commerces.

C’est en plein centre de Bruxelles que se niche un hôtel pas comme les autres. Au Funkey Hôtel, on dort, on mange, mais surtout on joue aux jeux de sociétés. Les clients se déplacent même de l’étranger pour découvrir ce bâtiment décoré de peluches et de boîtes de jeux. Un lieu original qui a attiré un couple de Reims fraichement fiancés. Et pour cause, si Julien est venu ici c’est pour demander la main de sa compagne Emilie qui a reçu pour l’occasion une bague en forme de Lego. "Cette bague représente l’idée de la construction. Construire ensemble une base. Et comme pour le jeu, garder à l’esprit qu’il ne faut pas tout prendre au sérieux. Ce qu’on aime dans l’univers du jeu, c’est aussi cette part de rêve et d’évasion".

Visiter Bruxelles autrement

Dans cet hôtel, le jeu est à tous les étages et jusque dans les chambres. Ici pas de peintures traditionnelles au-dessus des lits, mais bien des pions, des cartes et des plateaux de jeux collés sur les murs. Une décoration qui réchauffe l’atmosphère et qui donne une autre dimension au séjour. C’était d’ailleurs l’intention du fondateur de cet hôtel bruxellois : "Le schéma classique des clients de cet hôtel, c’est de visiter Bruxelles en journée, de revenir ici vers 21h après un bon petit restaurant et ensuite de faire une halte par la réception. Le samedi, souvent cette halte dure jusqu’à 2h du matin, car le personnel se met à jouer avec les clients à divers jeux de société".

Souvent les clients qui ne se connaissent pas passent des soirées entières ensemble. C’est un des principaux atouts des jeux : permettre l’échange et la communication. Un lien social qui ne cesse de grandir depuis que les boîtes de jeux sont sortie de nos salons, comme le constate Géraldine Volders, de la société Asmodee – distributeur et créateurs de jeux : "Depuis quelques années, les gens ne se cachent plus pour jouer, ils osent dire qu’ils jouent, ils aiment jouer et ils ont envie de sortir le jeu des sentiers traditionnels, c'est-à-dire des ludothèques et des clubs de jeux réservés aux passionnés".

Jouer en costard cravate

Le jeu de société n’est plus réservé aux soirées. Sur le temps de midi, il aussi possible de se réunir autour d’une table de jeux dans un restaurant Bruxellois. Tous les midis de la semaine, des femmes d’affaires et des hommes en costume–cravate se donnent rendez-vous pour déguster une salade ou un plat du jour, mais surtout pour se détendre en ouvrant une boîte de jeux. Une manière très efficace d’évacuer le stress, comme nous le confirme une cliente : "On fait autre chose que le travail et cela permet de créer de nouveaux liens avec nos collègues".

De 7 à 77 ans

Aujourd’hui, il y autant de jeux que de joueurs. Du jeu de stratégie au jeu d'ambiance, il y en a vraiment pour tous les goûts... Jean-François Gonet de la table Food and games le confirme : "C’est fini le temps où seuls les geeks jouaient. A présent, nous avons des familles complètes qui viennent jouer. C’est même marqué sur les boîtes c’est de 7 à 77 ans, c’est vraiment accessible et apprécié par tous". Ce genre de lieu dédié notamment aux jeux attire de plus en plus de monde mais aussi des professionnels du secteur.

Des professionnels qui viennent flairer les nouvelles tendances et récolter les avis de joueur pour améliorer leurs produits. Pour Cédric Caumont, éditeur de jeux de société, ce restaurant devient un mini laboratoire pour tester les nouvelles tendances "Pour prendre un exemple, sur la table derrière moi, des gens étaient en train de jouer avec notre dernier jeu qui vient de sortir. Mais il n’avait pas pris le plateau de jeu, ils l’avaient remplacé par la petite feuille qui sert aux explications. C’est une reproduction miniature du plateau de jeu. Cela m’intriguait alors je leur ai demandé pourquoi ils faisaient ça. Ils m’ont répondu que cela prenait moins de place, c’était plus facile pour manger et jouer en même temps. De là est née l’idée de créer une version voyage".

En version classique ou de poche, le jeu de société connait un vrai succès croissant depuis quelques années dans notre pays. Les lieux comme ce restaurant et cet hôtel se multiplient. Des lieux où aucune boite n'est à vendre, ici on joue juste pour le plaisir.

Delphine Simon

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK