Les incivilités : une fatalité ? - Libère-t-on trop tôt les détenus ?

1. Les incivilités : une fatalité ?
Du matin au soir, les crottes de chien, les dépôts d'ordures clandestins et les comportements égoïstes nous pourrissent la vie. À Charleroi, des jeunes jouent même à lancer des pavés sur les bus pour tuer le temps, au risque de tuer des chauffeurs.
9 Belges sur 10 se disent énervés par les incivilités, pourtant le phénomène est en constante progression. Chaque année, les inciviques coûtent des millions d'euros aux autres citoyens. Après des années de prévention, l'heure est venue de passer à l'action.
Que fait la police ? Est-ce bien le rôle des hommes en bleus d'éduquer les citoyens ? Que fait l'école dans les quartiers difficiles ? À quoi servent les amendes ? Big Brother est-il notre seul espoir ?
Une enquête d'Alexandre Mitea et André Chandelle.

2. Libère-t-on trop tôt les détenus ?
En mai dernier, une grande partie de l'opinion publique s'est indignée de la possible libération conditionnelle de Michelle Martin. Libère-t-on trop tôt ? Comment se prépare une libération conditionnelle ? Qui contrôle le suivi des conditions ? Pour répondre à ces interrogations, une équipe de "Questions à la Une" s'est introduite exceptionnellement dans le huis clos d'un Tribunal de l'application des peines (le TAP), la juridiction qui octroie notamment les libérations anticipées. De sa cellule à Andenne au bureau de son assistante de justice, en passant par ses moments d'égarement, on suit Fabian et toutes les difficultés d'une réinsertion, l'objectif premier de la libération conditionnelle.
Journaliste : Dominique Burge
Réalisation : Michel Renard

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK