Les images, filmées année après année, de la fonte des glaciers islandais

Les glaciers islandais n’échappent pas au réchauffement climatique et disparaissent petit à petit. Filmés année après année, ils démontrent encore et toujours la fonte accélérée des glaciers.

Depuis plusieurs années, le projet européen Corine permet de cartographier les changements majeurs dans la topographie. Le National Land Survey of Iceland participe à ce projet et a récemment présenté une partie de ses résultats pour 2018.

La fonte des glaciers occupe la première place des phénomènes observés dans le pays. A certains endroits, ils disparaissent à une vitesse de 50 à 100 mètres par année.

« C’est vraiment le changement le plus important constaté en Islande grâce au projet Corine. Ensuite, il y a l’extension des zones dépourvues de végétation après le retrait des glaciers », explique Kolbein Arnason, un cartographe islandais.

Un gardien du parc national de Vatnajökull, a photographié le glacier Skaftafellsjokull chaque année depuis 2012. Et le constat est impressionnant et alarmant.

En 18 ans, les glaciers islandais ont perdu une superficie équivalente à huit Þingvallavatn, le plus grand lac naturel d’Islande. Depuis l’an 2000, 647 km² ont disparu de l’île, ce qui correspond à un peu moins d’un centième de la superficie totale de l’île.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK