Les grands studios hollywoodiens coupent les têtes

Disney a montré la porte à Dick Cook, patron des studios et figure très appréciée à Hollywood, et Universal a coupé les têtes de ses présidents Marc Shmuger et David Linde. Des décisions qui interviennent après des mouvements similaires, cet été, chez MGM et Paramount.

"Ces changements montrent les fortes tensions qui traversent l'industrie du divertissement", à un moment où "la transition entre médias traditionnels et nouveaux médias" exige de trouver un nouveau modèle économique, remarque Jason E. Squire, qui enseigne l'industrie du cinéma à l'Université de Californie du Sud.

Selon Digital Entertainment Group, les ventes de DVD ont chuté de 9% en 2008 et de 13,5% sur les six premiers mois de 2009, posant un vrai casse-tête financier aux studios, qui ne peuvent se contenter des recettes en salles pour rentabiliser leurs films.

Disney, en remplaçant Dick Cook par Rich Ross, ancien patron de Disney Channel, semble avoir fait le choix stratégique de "se concentrer sur ce qu'il sait faire de mieux: les films familiaux".

Chez Universal, l'heure est plutôt au recadrage financier. L'échec de films ayant coûté très cher, comme "Funny People" ou "Public enemies", ont fait tomber la part de marché du studio au box-office à 8,5% en 2009.

 

(Belga)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK