Les funérailles de Toto Riina, l'ex-chef suprême de la Cosa Nostra, auront lieu dans la plus grande discrétion

Les funérailles de Toto Riina, l'ex-chef suprême de Cosa Nostra, auront lieu dans la plus grande discrétion avec au maximum "une prière privée au cimetière", a indiqué vendredi le diocèse de Monreale en Sicile, dont dépendait le parrain.

"Le devoir de l'Eglise est d'éduquer les consciences à la justice et à la légalité et de combattre la mentalité mafieuse", a indiqué dans un communiqué Mgr Michele Pennisi, archevêque de Monreale dont dépend le bourg de Corleone, lieu de naissance de Toto Riina.

"S'agissant d'un pécheur public (Toto Riina, ndlr), il ne sera pas possible de faire des funérailles publiques", ajoute Mgr Pennisi, précisant de ne pas connaître lui-même encore la date de l'enterrement.

"Si la famille le demande, il est possible d'envisager une prière privée au cimetière", conclut l'archevêque.

Un autre ancien chef suprême de Cosa Nostra, Bernardo Provenzano, originaire de Corleone et décédé en 2016, avait connu le même sort. Son corps avait été incinéré à Milan, dans le nord de l'Italie, puis les cendres avaient été transférées en toute discrétion au cimetière de Corleone, sans aucune cérémonie religieuse.

Les mafieux, d'une manière générale, sont excommuniés 'latae sententiae', c'est-à-dire automatiquement en raison des crimes qu'ils ont commis et qui sont contraires aux enseignements de l'Eglise.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK