Les Français de Belgique "redoutent que les Belges deviennent arrogants comme eux s'ils gagnent"

Les Français de Belgique "redoutent que les Belges deviennent arrogants comme eux s'ils gagnent"
2 images
Les Français de Belgique "redoutent que les Belges deviennent arrogants comme eux s'ils gagnent" - © RTBF - oar

La Belgique va vivre au rythme du football ce soir avec la demi-finale France-Belgique. Ce match sera également suivi par les milliers de Français vivant en Belgique. Dans la commune bruxelloise d'Ixelles, un habitant sur huit est français. De quoi promettre une ambiance particulière. Et quelques tensions? 

Pour l'Ixellois français Alain Lefebvre, éditeur d'un magazine qui s'adresse aux Français, "la tension est très forte chez les supporters. Les Français sont très embarrassés car ils ne savent pas trop où ils vont aller regarder le match. Ils se disent 'si on le regarde avec des Belges on ne va pas applaudir et hurler au même moment'. 

"Il n'y a pas non plus d'animosité", précise-t-il, mais "il vaudra mieux être du côté du gagnant que du perdant". 

Par ailleurs, ajoute Alain Lefebvre, "les Français sont accusés d'arrogance et c'est vrai que les Français sont souvent arrogants. Mais aujourd'hui, les Français redoutent que les Belges deviennent arrogants comme eux s'ils gagnent la Coupe du Monde. Ou même s'ils gagnent la demi-finale". 

>>> A lire également: les Français de Belgique: combien sont-ils et où vivent-ils?

Il y a finalement beaucoup d'affection

De son côté, le conseiller communal ixellois (et français) Bertrand Wert trouve cette rivalité un peu dépassée. "J'ai pas trop ressenti ça", avoue-t-il. "J'ai vu sur les réseaux sociaux quelques journalistes pas très inspirés... sur Thierry Henry [assistant de l’entraîneur Roberto Martinez ndlr]. Je trouve ce genre de discours tellement vide. Dans tout ça, il y a finalement beaucoup d'affection." 

>>> A lire également: 5 raisons pour lesquelles les Belges aiment (quand même) la France et les Français

Lui-même se dit "indécis" quant à l'équipe qu'il soutient. "A froid, je me dis que j'ai bien envie de plus supporter les Diables et la Belgique," avoue le conseiller communal. "Mais je ne sais pas comment je réagirai en voyant les goals".

L'indécision est également de mise pour le correspondant de France 2 à Bruxelles, Valéry Lerouge. Dans le Télématin ce mardi, il portait un maillot original: moitié rouge, moitié bleu! 

"Ne m'obligez pas à choisir", explique-t-il, "les Diables rouges offrent un super beau spectacle depuis le début de la compétition. C'est une très belle équipe qui fait rêver et unit les Belges. Les Bleus ont mis un peu plus de temps mais maintenant ils envoient du lourd. J'ai enfilé ce matin un maillot qui ne devrait fâcher personne: avec le rouge pour les Diables et les Bleus du côté du cœur. Comme ça ce soir, je serai ravi. Et ça, c'est pas donné à tout le monde!"

Diables Rouges - Un modèle de sportivité pour les jeunes

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK