Les feux d'artifice perturbent fortement les oiseaux

Image de Natuurpunt. La présence de groupes d'oiseaux peuvent perturber les radars météo.
Image de Natuurpunt. La présence de groupes d'oiseaux peuvent perturber les radars météo. - © Tous droits réservés

Les radars météorologiques de l’Institut royal météorologique (IRM) sont généralement utilisés pour détecter les précipitations, mais ils peuvent aussi enregistrer la présence de groupes d’oiseaux en vol. Des animations d’images radar de Jabbeke montrent l’impact énorme des feux d’artifice sur les oiseaux.

En temps normal, beaucoup trop peu d’oiseaux volent pour donner un signal observable dans les données radar. Cependant, lorsque le nombre d’oiseaux en vol augmente de façon spectaculaire, le radar peut les détecter. C’est notamment le cas pendant les périodes fortes de migration des oiseaux, mais aussi pendant la nuit de la Saint-Sylvestre.

C’est ainsi que des milliers d’oiseaux ont été surpris par les feux d’artifice allumés juste après minuit. Cette animation montre les images radar retravaillées de Jabbeke (IRM), juste avant et juste après les douze coups de minuit.

Radar oiseaux Jabbeke

Les oiseaux essaient d’utiliser leur énergie avec parcimonie, surtout en hiver et limitent leurs vols au strict minimum : la recherche de nourriture. La nuit, la plupart des espèces recherchent un abri à se reposer et à s’abriter. Il est évident que les feux d’artifice ont un impact sur la santé et la survie des oiseaux, estime l’organisation Natuurpunt, l’équivalent flamand de Natagora.

En volant dans une panique aveugle lorsque la visibilité est réduite, les oiseaux ont plus de risques d’entrer en collision avec des lignes électriques à haute tension. Cela a déjà été observé ces dernières années dans les inventaires réalisés avant et après le réveillon du Nouvel An.

Il n’y a pas que les oiseaux qui sont perturbés par les feux d’artifice.


►►► À lire aussi : Pourquoi les animaux sont-ils en panique lors des feux d’artifice ?


 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK