Les femmes encore ultra-minoritaires à l'armée: "Les 2035 postes vacants leur sont ouverts"

Sept jeunes pilotes en fin de formation, dont une femme, le 2 octobre sur la base aérienne de Beauvechain
3 images
Sept jeunes pilotes en fin de formation, dont une femme, le 2 octobre sur la base aérienne de Beauvechain - © RTBF

La Défense doit faire face à une vague de départs à la pension et recrute en masse : 2035 postes seront ouverts l’an prochain pour des militaires. Dans ce cadre, la Défense dit vouloir "tordre le cou à l’idée reçue que le métier est exclusivement réservé aux hommes. Rien n’est moins vrai. En effet, tous les postes vacants sont ouverts aux femmes".

Actuellement, il y a très peu de femmes militaires. "8% de femmes à l’armée", précise Alain Mertens, directeur adjoint du centre d’information de la Défense, qui insiste : "Ce chiffre doit évoluer vers le haut". Une cérémonie organisée début octobre sur la base aérienne de Beauvechain illustre le déséquilibre. Ce jour-là, 7 jeunes pilotes militaires reçoivent leurs "ailes", symbolisant la fin de leur formation. Une seule femme dans les rangs : Lucile Quodbach. Elle devient pilote d’avion de transport, C130 puis A400M.

"Cela faisait longtemps"

Pour la pilote de 24 ans, émue, la cérémonie est "l’aboutissement d’un long parcours de formation". C’est aussi la poursuite d’une histoire de famille : "Mon grand-père a piloté pour la force aérienne durant 12 ans avant de passer à la Sabena. Il y a des photos partout dans son bureau. Mon père m’a aussi transmis cette passion".

Au moment de féliciter Lucile Quodbach, le patron de la composante Air, le général major Frederik Vansina, ne cache pas sa satisfaction : "Super ! De nouveau une femme pilote brevetée. Cela faisait longtemps. Je suis très content. Vous pouvez être fière".

"Être une femme n’a jamais été un obstacle"

A bord de l’énorme avion-cargo C130 qu’elle s’apprête à manœuvrer pour la première fois, la pilote affirme ne pas avoir été freinée : "J’aurais pu me poser des questions sur le fait d’être une femme pilote aussi bien dans le civil qu’à l’armée. Mais je ne me suis jamais interrogée là-dessus. J’ai toujours été attirée par ce métier et être une femme n’a jamais été un obstacle".

Les dimanches 13 et 20 octobre, 14 unités de toutes les composantes de l’armée ouvriront leurs portes aux jeunes qui sont intéressés par une carrière militaire.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK