Les douaniers mènent une grève du zèle dans les aéroports ce mercredi

Les agents des douanes ont décidé de renforcer les contrôles, une manière de manifester leur colère contre leurs conditions de travail.
2 images
Les agents des douanes ont décidé de renforcer les contrôles, une manière de manifester leur colère contre leurs conditions de travail. - © FILIP DE SMET - BELGA

Les contrôles seront plus sévères dans les aéroports dès ce mercredi. Non en raison d’une menace terroriste, mais bien à cause d’une grève du zèle menée par les douaniers. Dans les faits, ils vont contrôler de manière systématique les bagages et les voyageurs.

Pour les douaniers, cette grève du zèle est une manière d’exprimer une nouvelle fois leur ras-le-bol. On leur demande de faire toujours plus avec moins de personnel.

"C’est du grand n’importe quoi !"

À la base, leur mission est de lutter contre la fraude et les trafics en tous genres. Mais, depuis les attentats du 22 mars, les douaniers doivent aussi assurer la sécurité dans les aéroports, à côté de la police et des militaires. Une nouvelle mission pour laquelle ils ne sont pas préparés, comme l'explique Roland Vansaingele, secrétaire général à la CGSP.

"Avec les attentats du 22 mars, on a rapatrié toute une série de fonctionnaires des douanes aux postes-frontières extérieurs, sans les former. Le 22 mars, par exemple, on a mis en urgence des agents (qui n’étaient pas des agents de contrôle) aux contrôles 'voyageurs', sans protection, sans arme, sans gilet pare-balle, sans rien… C’est du grand n’importe quoi !", dénonce-t-il.

Pour assurer cette nouvelle mission de sécurité, les syndicats réclament plus de douaniers, une formation adéquate et une reconnaissance de métier à risque.

Des retards dans les aéroports ?

Actuellement, cette grève du zèle, ces contrôles renforcés n’entraînent pratiquement aucun retard dans les aéroports, aucune perturbation.

Tant à Zaventem qu'à Charleroi, les avions décollent à l'heure.

Des barrages à Liège Airport

À l'aéroport de Liège, les douaniers ont décidé de contrôler méticuleusement les camions.

Ils ont mis en place des barrages aux accès de la Zone Nord de l'aéroport et au rond-point menant à la société de fret TNT.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK