Les douaniers, des acteurs-clés de la lutte antiterroriste

Depuis les attentats du 22 mars, le rôle des douaniers a bien changé. Auparavant, ces inspecteurs de marchandises dénichaient surtout drogue et trafic d’argent. Aujourd’hui, ils détectent aussi armes et explosifs.

Dans le hall des départs des trains internationaux à la gare du Midi, quatre à huit douaniers sont présents tous les jours depuis les attentats. Ils contrôlent les valises de manière aléatoire.

Repérer les bagages suspects

"Nous contrôlons les bagages à la taille ou à la forme suspecte. Ils pourraient contenir une arme soit démontée, soit entière" explique un douanier. Autre signe qui attire l'attention des patrouilles : les voyageurs qui arrivent dans le hall des départs en dernière minute. "Cela peut vouloir dire qu’ils veulent éviter les fouilles. Nous devons alors d’autant plus les fouiller".

Collaborer avec la police

Si les douaniers trouvent des armes ou des explosifs, ils doivent appeler la police fédérale. En attendant l’arrivée des policiers ou de l’armée, ils doivent isoler la personne soupçonnée d’être dangereuse, et faire en sorte de la maintenir sous contrôle. Généralement, la police arrive dans les minutes qui suivent. Les douaniers sont armés, mais ont très rarement recours à leurs armes.

Pas plus de douaniers qu'avant les attentats

La Belgique compte 3400 douaniers. Ce nombre n'a pas augmenté depuis les attentats de Bruxelles. Cependant, des douaniers de province sont venus renforcer l’équipe bruxelloise. Deux patrouilles sont présentes à la gare du Midi : "Une patrouille statique qui contrôle les bagages dans le hall, et une patrouille dynamique qui circule sur les quais. Ce sont parfois des brigades canines" explique William Sluys, chef d’équipe. En plus des armes, les douaniers et leurs chiens cherchent de la drogue et de l’argent. "Ce sont aussi des choses utiles à trouver dans le cadre de la lutte anti-terroriste" explique une agente de la brigade canine.

Un métier en évolution

Depuis le 22 mars 2016, les douaniers sont présents dans les aéroports, les ports et à la gare du Midi. En un an, leur métier a bien évolué. Leur formation sera d'ailleurs adaptée.

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir