"Les différents marqueurs sont favorables, espérons que ça continue au printemps", pointe Yves Van Laethem

Comme tous les mardis, le centre interfédéral de crise et l’Institut de Santé publique Sciensano tenait une conférence de presse ce 16 février à 11h sur l’évolution de la pandémie de covid-19 en Belgique. Alors que le pays inaugure ce mardi son plus grand centre de vaccination au Heysel, à Bruxelles, les chiffres sont encourageants : le nombre moyen d’infections (1809 nouveaux cas par jour) est en baisse de 20% par rapport à la semaine précédente.

Cela fait donc 8 jours consécutifs que ce chiffre diminue. "Il faut tenir compte du fait que le nombre de tests a diminué de 14%", rappelle toutefois le porte-parole Yves Van Laethem. La diminution la plus marquée s’observe dans le Limbourg (35%) et dans le Brabant flamand (30%). Dans la plupart des provinces, la baisse varie entre 15 et 25%.


►►► À lire aussi : L’évolution en temps réel de l’épidémie de coronavirus en Belgique en chiffres et graphiques


La diminution des cas se voit particulièrement chez les plus de 90 ans, avec une baisse de 44%, qui concerne majoritairement les maisons de repos. Chez les enfants et les adolescents, on note une baisse respectivement de 23 et 25% des cas, probablement liée au fait que l’enseignement flamand s’est fait à distance la semaine dernière, et au fait que les congés viennent de commencer.

Un premier effet de la campagne de vaccination ?

Le nombre d’hospitalisations quotidiennes est également en baisse de 3% par rapport à la période précédente, avec 121 admissions par jour cette semaine. C’est notamment lié à une diminution des hospitalisations venant des maisons de repos. "Il est possible que ce soit un premier impact des campagnes de vaccination, note Yves Van Laethem, qui estime cependant qu’il faut "rester prudent dans nos interprétations". En effet, il y avait déjà une tendance à la baisse au préalable. Depuis début janvier, les hospitalisations oscillent entre 100 et 150 par jour. Il y a actuellement 1638 patients à l’hôpital, dont 319 en soins intensifs, un nombre en légère hausse.

Du côté des décès, on observe une baisse de 3% également, avec une moyenne de 39 par jour. La semaine précédente, ce nombre était aux alentours de 40 par jour. "Les différents marqueurs épidémiologiques sont favorables, se réjouit Yves Van Laethem. On peut tous espérer que ça continue au printemps et dans le cadre de la vaccination."

Concernant la vaccination, les porte-parole ont rappelé que la condition pour un retour à la vie normale en Belgique est d’avoir 70% de la population vaccinée, ce qui demande à la fois une bonne organisation logistique et une bonne information des citoyens. La co-responsable de la stratégie de vaccination, Sabine Stordeur, a rappelé que des outils étaient disponibles via les campagnes "jemevaccine" côté francophone, ainsi que sur le site info-coronavirus.be. Plus de 370.000 personnes vaccinées, et 203.000 ont reçu la deuxième dose, a-t-elle annoncé.

Enfin, les autorités ont mis en garde sur le danger potentiel de la circulation de faux vaccins, principalement d’origine russe. "Leur sécurité et leur efficacité n’ont pas été approuvées, il est donc vivement conseillé de ne pas acheter ces vaccins dans la rue, dans un magasin ou en ligne", affirme Sabine Stordeur. Elle a rappelé que les "seuls vaccins sûrs et efficaces" sont gratuits, et administrés dans les centres dédiés, les hôpitaux et les maisons de repos et de soins.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK