Les dessous des visites guidées gratuites à Bruxelles

Ils sont sur la Grand-Place de Bruxelles avec leur drapeau et T-shirt aux couleurs vives. C'est l'heure du départ. Très vite, des dizaines de touristes s’amassent autour d’eux. Eux, ce sont les guides qui proposent des tours gratuits de la capitale. Le rituel est toujours le même : dès le départ, ils rappellent aux touristes qu’ils subsistent grâce aux pourboires. Commence alors l’opération séduction. Le guide amuse le public, prend une photo pour la page Facebook de la société. Il devra ensuite reverser une commission par touriste à sa compagnie. La stratégie est bien rodée et oblige la concurrence à s’adapter.

"À la base, nous proposions des tours basiques à 15 euros. Avec l’arrivée des tours gratuits à Bruxelles, notre volume de vente a diminué de 90%. Afin de rester à flot, nous avons dû nous aligner sur la concurrence" confie Gabriel Bravo, fondateur de la compagnie Bravo Discovery. Résultat, la compagnie propose désormais, à côté de son tour payant, un tour pour lequel les touristes payent ce qu’ils veulent à la fin de la visite. La formule n'est pas rentable, mais permet à la compagnie de continuer d'attirer des clients.

Cette évolution dans le secteur touristique fragilise la profession de guide, dont l’accès n’est pas réglementé en Belgique. "On se retrouve avec un salaire très aléatoire. Ça peut aller de 2 euros par personne à 20 euros par personne. Ça dépend aussi du nombre de visiteurs qu’on va avoir. Le système des tours gratuits, ce n’est pas viable à long terme" confie Sébastien Renard, guide indépendant.

C’est pourquoi l’office de tourisme de Bruxelles plaide pour une nouvelle réglementation. "Ce phénomène de visites gratuites a débarqué dans les capitales européennes " analyse Patrick Bontinck, directeur de l’Office du tourisme de Bruxelles. " Un peu comme Uber a débarqué au niveau des taxis. Il n’y a pas de législation pour encadrer ce phénomène. On a donc un système de visite à deux vitesses : une qui respecte la législation et bien et une autre qui reste dans le flou".

Le marché touristique de Bruxelles est plus important d’année en année, le nombre de touristes ne cessant d’augmenter. En 2014, 350 000 personnes ont participé à des visites guidées dans la capitale.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK
Matin Première
en direct

La Première Bxl

Matin Première