Les contrefaçons via internet dans la ligne de mire du SPF Economie

Les ventes de contrefaçons via internet et les réseaux sociaux sont en hausse
3 images
Les ventes de contrefaçons via internet et les réseaux sociaux sont en hausse - © Tous droits réservés

L’année dernière, 320 000 articles contrefaits ont été saisis, représentant une valeur de 12,3 millions d’euros

En 2015, le SPF Economie a retiré 320 000 articles contrefaits du marché, pour une valeur estimée à 12,3 millions d’euros. Principalement de faux vêtements de marques et des accessoires tels que des sacs à main. Les autres copies illégales de prédilection sont les cosmétiques et les smartphones. Tous sont écoulés sur des sites de vente mais aussi, et c'est plus récent, sur les réseaux sociaux.

Le ministre de l’Economie et des Consommateurs, Kris Peeters qualifie cette pratique de "poison qui pollue notre économie." Parfois dangereux pour les consommateurs, les objets contrefaits créent surtout une concurrence déloyale pour l'industrie.

320 000 articles falsifiés

L’an passé, l’Inspection économique a effectué 1150 contrôles en matière de contrefaçon qui ont permis de retirer du marché 319 199 articles falsifiés. Les résultats sont moindres qu’en 2014 reconnaît le communiqué de Kris Peeters qui précise, en revanche que la valeur de vente estimée de ces produits est plus de 30 % supérieure: 9,4 millions en 2014 contre 12,3 millions d’euros en 2015. Il faut en trouver la raison dans le nombre élevé de contrefaçons d’articles de luxe tels que les parfums, les sacs à main et les vêtements de marque.

Les réseaux sociaux, nouveaux acteurs de la contrefaçon

Ces faux parfums, sacs à main et vêtements de marque sont très souvent vendus via internet et surtout via les réseaux sociaux. Sur ces derniers, la découverte d’un réseau a débouché sur la saisie de 22 000 produits falsifiés. Selon le ministre, " Les vendeurs de ces contrefaçons peuvent joindre de nombreux consommateurs intéressés via des groupes fermés sur les réseaux sociaux, et pensent pouvoir se cacher derrière l’anonymat d’internet. "

Ventes de copies de smartphones : aussi dans des magasins

Le SPF Economie évoque également diverses enquêtes sur les contrefaçons de smartphones et de pièces détachées, vendues dans des filières illégales, mais aussi dans les magasins ayant pignon sur rue. 

En revanche, les ventes de contrefaçons de produits d’hygiène corporelle (shampoing, dentifrice, produits de lessive...) sont en baisse. Une évolution que le SPF Finance met au crédit de la politique répressive des années précédentes. Mais ce n’est pas le cas pour les parfums.

Enfin, 328 sites web (.be et .eu) utilisant des noms de marques afin d’attirer les consommateurs, ou vendant des contrefaçons ont été bloqués.

Le commerce de contrefaçons est un délit lourdement sanctionné qui peut être puni d’une amende de 600 000 euros et/ou un emprisonnement de 5 ans.

" L’Inspection économique utilise des méthodes de contrôle toujours plus sophistiquées. Grâce à nos années d’expérience, les cibles sont mieux définies", indique Chantal De Pauw du SPF Economie. Le ministre assure pour sa part qu'il poursuivra la lutte contre la contrefaçon en 2016.

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK