Les congés payés en Belgique ont 75 ans

Les congés payés ont 75 ans
Les congés payés ont 75 ans - © RTBF

Les vacances sont devenues une pratique courante mais cela n'a pas toujours été le cas. Il y a 75 ans, le parlement belge adoptait la loi qui accordait les premiers congés payés. Il s'agissait de six jours à l’époque; une petite semaine de vacances qui a marqué la société belge.

1936 est un période agitée car la grande dépression économique a laissé des traces. L'extrême droite monte, il y a du chômage et des mouvements sociaux. En juin, les dockers du port d'Anvers partent en grève et très vite, le mouvement devient national. Les ouvriers revendiquent un revenu minium, la semaine des 40 heures mais aussi les premiers congés payés. C’est ainsi que le 27 juin 1936, la Belgique suit l'exemple de la France : désormais, les vacances et les loisirs jusqu'alors réservés à la bourgeoisie, sont à la portée des ouvriers.

La question ouvrière

Pierre Reman, professeur à la faculté ouverte de politique économique et sociale de l’UCL, confirme qu’il s’agissait d’une période de troubles sur le plan politique car les fascismes émergeaient un peu partout en Europe. "La révolution d’octobre n’était pas loin", dit-il, "la crainte que la paix sociale soit mise à mal était grandissante si une réponse positive n’était pas donnée à ce que l’on a appelé "la question ouvrière"".

Souvenirs, souvenirs

Maurice Leblanc avait 10 ans en 1936. C'était pour lui, les premières vacances en famille à la mer, à Bredene. "L’ambiance était bonne", dit-il, "on se retrouvait entre campeurs, on se faisait des copains, et nos parents étaient près de nous. C’était l’idéal".

Une véritable révolution qui marque le début de la société de consommation

Ne plus devoir se lever pour aller au boulot, ne serait-ce que quelques jours, tout en étant payé, voilà qui a changé le visage de la société. "Les pères prenant leurs vacances avec leurs enfants, les relations familiales se sont renforcées.  Les loisirs, la redistribution des revenus et le temps libéré, améliorent non seulement le bien être, mais ne sont pas défavorables à une société de croissance", dit le professeur Reman. C’est le début de la société de consommation d’après guerre.

Très vite, après la seconde guerre mondiale, le tourisme social avec des villages de vacances, gérés par les mutuelles, les syndicats et d'autres organismes, jettera les bases d'une importante économie du tourisme et des loisirs.

I.L. avec Jean-François Noulet

 

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK