Les claviers de nos ordinateurs: des bombes à retardement?

Plusieurs études démontrent que les claviers d’ordinateurs et autres équipements de bureau sont de vrais nids à bactéries. Les principales causes d’encrassement sont les suivantes : manger à son bureau, laisser les miettes s’accumuler entre les touches du clavier et ne pas se laver régulièrement les mains.

"Dans la plupart des cas, il n’y a absolument aucun risque"

Scientifiquement, rien d’alarmant comme l’explique la microbiologiste Véronique Fontaine. "Dans la plupart des cas, il n’y a absolument aucun risque." Les microbes peuvent néanmoins se propager à travers les objets partagés par plusieurs personnes différentes. "Si par exemple on est malade et qu’on tousse, le fait d’éternuer et de projeter ces bactéries sur un clavier, pourrait entraîner une contamination."

Dans certaines grandes entreprises, les employés n’ont souvent pas de bureau attitré. Cette disposition augmente d’autant plus le risque de transmission de bactéries. C’est pour répondre à ces questions d’hygiène que certaines sociétés de nettoyage se sont spécialisées dans le domaine. Elles proposent des services adaptés, comme c’est le cas de Maryline Doyen, opératrice dans la société de nettoyage TeleClean. "Nous prenons les pinceaux pour bien dépoussiérer toutes les saletés qui sont entre les touches, ensuite nous prenons une autre brosse avec un produit antibactérien. Lorsque c’est bien imprégné, on essuie."

Plusieurs études avaient démontré que les claviers d’ordinateur contiennent plus de bactéries que les cuvettes de toilettes. Selon Véronique Fontaine, ça s’explique simplement par le fait que les toilettes sont plus souvent entretenues que le matériel de bureau. C'est donc à nous de nettoyer, environ deux fois par an, notre ordinateur pour des questions d'hygiène.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK