Les chargeurs à induction nuisent à la durée de vie des batteries de nos téléphones

Pouvoir charger son smartphone sans s’encombrer d’un câble, voilà la promesse des chargeurs à induction. Ces derniers se démocratisent, et tous les derniers modèles de téléphones possèdent maintenant les composants électroniques adaptés à ce système de recharge. Mais si le côté pratique de ce gadget est bien présent, une étude universitaire menée au Royaume-Uni vient refroidir l’enthousiasme face à cette nouvelle technologie. Les chargeurs à induction occasionnent une hausse de la température du smartphone supérieure à celle de la simple recharge filaire. Ce qui nuit à la durabilité de la batterie de nos téléphones…

Des températures jusqu’à 35 °C

C’est à une équipe de chercheurs de l’Université de Warwick que l’on doit cette étude. L’utilisation des champs magnétiques (principes chimiques derrière la recharge par induction) génère forcément des problèmes au niveau calorifique. Mais à quel point pour nos téléphones ? C’est ce qu’ils ont voulu tester avec une méthodologie très simple : mesurer grâce à une caméra thermique les températures atteintes par le smartphone lors d’un cycle de recharge en fonction du type de chargeur.

2 images
Smartphones: les chargeurs à induction nuisent à la durée de vie des batteries de nos téléphones © Tous droits réservés

Si la température maximale lors d’une recharge filaire n’excède pas les 27 °C, elle monte jusqu’aux environs des 33 °C lors d’une recharge par induction.

Pire encore, si le téléphone est mal posé sur sa base de recharge, la déperdition du champ magnétique engendre une surchauffe supplémentaire allant jusqu’à 35 °C. Si ces températures peuvent sembler peu élevées de prime abord, elles sont bel et bien dommageables pour la durée de vie de nos batteries.

Ce sont en tout cas là les conclusions de cette étude. Damien Ernst, spécialiste de l’énergie à l’Université de Liège, abonde en ce sens : "l’idéal pour la durée de vie d’une batterie, c’est une température de recharge entre 20 et 25 °C. Alors il faut rappeler que chaque fois que vous chargez, ou déchargez votre batterie, vous la dégradez. Mais le phénomène d’usure sera d’autant plus important si vous faites fonctionner la batterie en dehors de cette température optimale." Si les dommages précis sur la batterie restent encore à évaluer, du côté des réparateurs téléphoniques de Mister Genius, ce constat vient s’ajouter à toute une série d’autres facteurs déplorables pour le portefeuille du consommateur. Andrew Veerriah, gérant du magasin à Jette, déplore en effet un but commercial inavoué par les fabricants de GSM : "auparavant on pouvait changer notre batterie nous-mêmes, peu importe la marque. Maintenant, ce n’est plus possible puisque les batteries sont devenues inamovibles. On est obligé de passer par le fabriquant ou un réparateur. Si on rajoute à cela tous les problèmes d’obscolescence programmée, et maintenant cette dégradation causée par les chargeurs à induction, on est bien obligés de passer plus vite chez un réparateur", ou alors de simplement être plus vite enclins à vouloir se procurer un nouveau smartphone…

Quelques conseils pour épargner la durée de vie de la batterie de son téléphone

Enlevez la coque de protection du smartphone et placez le bien au centre du chargeur à induction. Et ce afin d’éviter une hausse néfaste et superflue de la température du mobile. Il faut aussi toujours garder à l’esprit que nos batteries possèdent une espérance de 500 recharges avant de voir leur autonomie diminuer petit à petit. Veillez donc à bien attendre que le GSM soit presque plat pour le recharger, et ainsi économiser quelques cycles de recharges. Et enfin, vous l’aurez compris, privilégiez si cela est possible la simple recharge filaire, peut-être moins moderne et pratique, mais plus économe et efficace.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK