Les catholiques belges veulent une Eglise plus ouverte sur la famille

Les catholiques belges souhaitent plus d'ouverture de l'Eglise sur les thématiques familiales
Les catholiques belges souhaitent plus d'ouverture de l'Eglise sur les thématiques familiales - © BELGA PHOTO NICOLAS LAMBERT

Une grande majorité de catholiques belges souhaitent que la direction de l'Église catholique change certains de ses points de vue sur le mariage et la famille, selon des données recueillies à partir d'un questionnaire réalisé à l'initiative de la conférence épiscopale de Belgique, envoyé à 1589 croyants en Belgique, et d'une enquête menée par des chercheurs de la KUL auprès de 1853 personnes actives professionnellement ou bénévolement au sein de l'Église catholique. Les résultats ont été présentés lundi lors d'une journée d'études à Louvain.

Une majorité n'est pas d'accord avec certains éléments de la doctrine catholique et le comportement de l'Église, explique Herman Cosijns, présentant l'étude. "Il s'agit de la conception médicalement assistée, de la position au sein de l'Église de personnes remariées après un divorce, de la condamnation des comportements homosexuels et de la vie sexuelle en dehors du mariage. En même temps, les personnes sondées demandent à l'Église de soutenir la famille dans les évolutions de la société, notamment dans le débat sur l'euthanasie."

Un nombre important de personnes interrogées, actives dans la vie pastorale ou professeurs de religion entre autres, souhaitent un changement clair de la part de l'Église catholique. Ici également, ce sont principalement les thèmes de l'interdiction de la contraception par l'Église, l'exclusion de la communion pour les personnes remariées après un divorce et le refus des relations homosexuelles qui rencontrent le plus d'opposition.

L'importance accordée au mariage par l'Église est elle mise en avant par un groupe important de personnes consultées.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK