Les caméras intelligentes de la côte belge doivent être revues selon l'Autorité de protection des données

Les caméras intelligentes de la côte belge doivent être revues selon l’Autorité de protection des données
Les caméras intelligentes de la côte belge doivent être revues selon l’Autorité de protection des données - © KURT DESPLENTER - BELGA

La chambre contentieuse de L’Autorité de protection des données (APD) a réprimandé Westtoer pour son réseau de caméras intelligentes à la côte belge destiné à mesurer l’affluence, indique vendredi l’APD. Elle lui ordonne de prendre des mesures correctrices.

Dans sa décision, la Chambre Contentieuse formule tout d’abord une réprimande à l’égard de Westtoer et impose plusieurs autres mesures correctrices générales, comme l’ordonnance de mise en conformité de certains traitements. Cette ordonnance concerne entre autres le consentement pour l’utilisation de cookies sur le site web de Westtoer, et sa déclaration de confidentialité. En outre, Westtoer doit désormais également informer les personnes concernées de façon plus précise notamment sur la base juridique invoquée et le délai de conservation des données.

En ce qui concerne les mesures techniques et organisationnelles du comptage des passants, la Chambre Contentieuse constate que des caméras mesurant l’affluence dans le cadre de la lutte contre le Covid-19 peuvent être installées, mais sous des conditions très strictes et sous réserve que le strict minimum de données à caractère personnel soit traité.

Vu les garanties, notamment en termes de sécurité ou de minimalisation des données traitées, mises en place dès le début du projet pour réduire au minimum les éventuels effets négatifs pour les touristes concernés, la Chambre Contentieuse n’a pas relevé d’infraction dans le cadre du traitement de données.

En ce qui concerne la légitimité de l’utilisation de caméras intelligentes pour mesurer l’affluence, la Chambre Contentieuse ne rend encore aucun avis définitif, notamment en raison du fait qu’un examen complet du fondement juridique exigerait que la province et/ou les communes concernées soient également impliquées dans l’enquête.

Archives JT du 10/06/2020 - Côte : 250 caméras surveilleront l'afflux des touristes

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK