Les boutiques qui vendent du cannabis récréatif en perte de vitesse

Les boutiques qui vendent du cannabis récréatif perdent des clients
Les boutiques qui vendent du cannabis récréatif perdent des clients - © RTBF

Depuis que le cannabis récréatif (sans substance hallucinogène) est toléré, les magasins se sont multipliés dans le centre-ville de Bruxelles. Pourtant, jusqu'ici, tous travaillaient sans cadre légal.

Une législation flambant neuve

Une nouvelle législation considère depuis le mois d’avril le cannabis récréatif comme un produit à tabac. Il est donc soumis aux mêmes accises et contrôles. Au centre de Bruxelles, Green Day est l’un des rares commerces du quartier à se conformer au nouveau dispositif légal. Michaël Dunod, le gérant, explique : "On n’est plus dans un flou juridique, l’Etat nous met en cadre et il faut travailler en conséquence."

Sur tous les produits à fumer vendus dans ce magasin est collée une vignette fiscale. Tout est ainsi déclaré, le prix est fixe et la qualité contrôlée. "Le client connaît désormais la provenance du produit et il sait qu’il subit des contrôles. Sur l’étiquette on retrouve le taux de CDB qui doit être inférieur à 7%".

Un impact sur les ventes

Mais pour l’instant, le chiffre d’affaires du magasin est en chute libre. La quinzaine de concurrents du quartier vend encore des produits détaxés. En Suisse ou un système identique fonctionne, 90% des commerces de départ ont disparu. Seuls les magasins à la gamme de produits diversifiés ont atteint un seuil de rentabilité.


>> À lire aussi Cannabidiol (CBD): de quoi parle-t-on exactement ?


Selon Michael Donod, le fait que de nombreuses boutiques n'appliquent pas encore cette loi, provoque une concurrence déloyale. "Depuis un an, c'est un petit peu la guerre au prix. On n'est pas marché, on est dans un cadre. Il faut tous travailler main dans la main, et moi je ne peux pas être compétitif en payant mes taxes avec des gens qui ne l'ont pas fait".

Pour rappel, le CBD est un cannabinoïde que l’on retrouve à l’état naturel dans les fleurs de cannabis, dans des proportions variables selon les variétés cultivées. A la différence du THC, le CBD ne possède aucun effet psychotrope et provoque uniquement une sensation relaxante.

Récemment, des consommateurs de cannabis et cannabidiol (CBD) avaient mis en demeure le gouvernement belge, et la ministre fédérale de la Santé publique Maggie De Block (Open Vld), pour que l’usage thérapeutique de ces substances soit légalisé et remboursé. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK