Les Bouches-du-Rhône (Marseille) placées en zone rouge: de nouvelles mesures envisagées, notamment pour les transports

La situation sanitaire se dégrade fortement en France face à l'épidémie de coronavirus. Sept départements y sont désormais classés en niveau de vulnérabilité élevée: l'Hérault, Paris, la Sarthe, la Seine-Saint-Denis et le Val-de-Marne, la Guyane, et les Bouches-du-Rhône.

Ce département autour de Marseille très fréquenté par les Belges a d'ailleurs été placé en zone rouge par le SPF Affaires étrangères, ce qui signifie qu'il est désormais interdit de s'y rendre, et que ceux qui en rentrent doivent désormais effectuer observer une quarantaine et effectuer un test de dépistage à leur retour au pays.


►►► Lire aussi : coronavirus : les voyageurs revenant d’une zone rouge peuvent se faire tester sans passer par un médecin


 

Quant à ceux qui ne sont pas encore rentrés, leur retour pourrait s'avérer encore plus compliqué que prévu, puisque de nouvelles mesures sont annoncées, notamment en ce qui concerne les transports. 

Un taux très élevé et un virus qui circule

Selon le dernier point épidémiologique de Santé publique France, le taux d'incidence le plus élevé se trouve désormais dans ce département avec 123,6 cas pour 100.000 habitants sur une semaine, alors que quasiment tous les indicateurs sont en augmentation dans la région (à titre de comparaison, le taux maximum en Belgique est actuellement celui de la région bruxelloise avec 72,3 cas par 100.000 habitants).

Dans un entretien au JDD, le ministre Olivier Véran a d'ailleurs pointé du doigt la région. "On a 188 nouveaux cas pour 100.000 personnes de 20 à 40 ans, et on constate depuis trois semaines que les tests positifs augmentent chez les seniors. Le passage entre les publics se fait déjà. Et on constate à nouveau une augmentation des entrées en hospitalisation et réanimation".

Si le reconfinement est exclu, le ministre des Solidarités et de la Santé a promis que de nouvelles mesures seraient prises dans le département pour éradiquer cette hausse significative. Selon le quotidien la Provence, "le gouvernement et la préfecture envisagent de nouvelles restrictions: "interdiction des regroupements de plus dix personnes, fermeture des bars après 20 heures et limitation des déplacements font partie des mesures étudiées".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK