Les boissons 'light' entraînent aussi une prise de poids

Les boissons 'light' entraînent aussi une prise de poids
Les boissons 'light' entraînent aussi une prise de poids - © PAUL ELLIS - AFP

Que faire face au bon tiers des habitants de la planète en surcharge pondérale? Les édulcorants artificiels sont-ils la solution? Rien n'est moins sûr. Une étude publiée dans Obesity Facts établit qu'il existe un lien direct entre la consommation des boissons édulcorées - comme jus de fruits et eaux aromatisées - et la prise de poids. Au micro de La Première, la docteure Arielle Nuchow décode les résultats. 

Tout d'abord, que sont les édulcorants? 

Arielle Nuchow: "Ce sont des additifs alimentaires presque toujours synthétiques, dont le pouvoir sucrant est de 25 à 600 fois plus élevé que celui du sucre de table. Une quantité minime suffit pour imiter le goût du sucre dans les aliments. Ils sont dépourvus de calories et donc conseillés aux gens qui veulent contrôler leur poids ou aux diabétiques. Saccharine, aspartame, sorbitol... on les trouve partout: des sodas zéro aux comprimés de vitamine C, des yaourts aux fruits aux sirops pour la toux, dans les sucrettes pour le café, les chewing-gums, les bonbons, et même dans le chocolat et autres desserts sucrés. L’industrie agroalimentaire hybride le vrai sucre avec des édulcorants pour augmenter son attractivité en limitant son pouvoir calorique. Et proposer une mousse au chocolat à 100 calories plutôt que 200."

Mais comment un aliment qui contient zéro calorie peut-il faire grossir à terme ? 

"C'est paradoxal. Le faux sucre ne contient aucune calorie et nous permet de consommer en quantité non limitée tous les aliments sucrés que nous désirons, sans crainte de prendre du poids. Mais l'amère réalité est que le faux sucre interfère avec les hormones impliquées dans la régulation de l’appétit et de la satiété."

Les édulcorants stimulent l'appétit 

"Lorsque nous mangeons quelque chose au goût sucré contenant du vrai sucre, le cerveau libère de la dopamine, qui active son centre de la récompense. Lorsque nous avons consommé assez de calories, nos cellules graisseuses sécrètent la leptine, qui signale au cerveau que nous sommes rassasiés. Nous cessons donc de désirer de la nourriture et nous n’avons plus faim.

"Mais lorsque nous mangeons quelque chose au goût sucré contenant du faux sucre, nous découplons le goût et les calories. Le goût sucré active toujours le circuit de la récompense, mais sans les calories, le cerveau ne le désactive pas. Le goût sucré signale que les calories vont arriver, mais elles n’arrivent jamais. Le corps réclame de l’énergie. Résultat: on mange plus. Excès calorique, prise de poids, obésité. Les édulcorants stimulent l’appétit. C’est un des mécanismes et il y en a d’autres."

Que peut-on faire individuellement? 

"Devenir un consommateur informé et attentif, lire les étiquettes, reconnaître les additifs — par exemple sur le site Open Food Facts qui les répertorie — boire de l’eau et réintroduire les bons sucres avec modération. Collectivement, les chercheurs appellent à des politiques de santé publique par l’éducation de la population via l’école et les médias, l’augmentation des prix par l’introduction d’une taxe soda, la (inaudible) de l’étiquetage, etc."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK