Les Belges trop peu protégés sur internet

Cybersimple.be
Cybersimple.be - © Cybersimple

Se connecter à internet est devenu un geste quotidien pour 90% des Belges. Une enquête du bureau d’études de marché allemand GFK révèle que 65% des Belges ne savent pas comment se protéger. Dans le monde, ce chiffre gonfle même jusqu’à 90%. Face à ce constat Test achat s’allie à Google pour proposer la plateforme gratuite en ligne cybersimple.be. Ce site regroupe 80 trucs et astuces pour surfer en toute sécurité.

Le plus grand risque c'est le vol de données

Les internautes Belges s’inquiètent particulièrement des virus, hackers et vol d’identité. " Le plus grand risque pour le consommateur est le vol des données lors de payement en ligne " prévient Thierry Geerts, responsable de Google Belgique. Pour éviter ces désagréments des réflexes simples permettent de se protéger dans la majorité des cas. L’adresse d’un site sécurisé commence toujours par " https " et est accompagné d’une petite icône de cadenas.  " Dans la vie de tous les jours, vous n’allez pas rentrer dans une boutique qui a l’air louche ", explique Julie Toussaint porte-parole de Test achat, " c’est pareil pour un site web. S’il y a beaucoup de fautes d’orthographe, de publicités … tout ça doit nous mettre la puce à l’oreille ".

Un bon mot de passe doit mélanger minuscules et majuscules, comporter des chiffres et des symboles. Dans le monde, le mot de passe " 123456 " reste encore le plus utilisé. Il faut limiter au maximum ses connections aux wifi publics car ils peuvent être piratés. Ce conseil est valable pour tous les objets connectés (ordinateurs, smartphones…).

Le site cybersimple.be donne des conseils pratiques dans six domaines : sécurisation de compte, achats en ligne, sécurisation d’un smartphone, protection des enfants, navigation et connexions.