Les Belges très riches ne sont pas les plus heureux

Notre bonheur atteint un pic lorsque nous gagnons entre 4.000 et 4.500 euros par mois
Notre bonheur atteint un pic lorsque nous gagnons entre 4.000 et 4.500 euros par mois - © Pixabay

Bien que le niveau de vie en Belgique soit nettement supérieur à la moyenne européenne, sept Belges sur dix ne sont pas satisfaits de leurs revenus actuels. Mais sont-ils pour autant plus malheureux ? Y a-t-il une corrélation entre bonheur et argent ? C'est ce que cherche à savoir l'enquête nationale du Bonheur, menée par l'Université de Gand et l'assureur-vie NN (anciennement Delta Lloyd).

Extrait de notre journal télévisé de 13 heures:

Notre bonheur atteint un pic lorsque nous gagnons entre 4.000 et 4.500 euros par mois, selon cette étude. En général, les personnes qui ont des revenus élevés sont plus satisfaites de leurs revenus, de leurs relations sociales et de leur cadre de vie. Mais être très riche, ne veut pas dire qu'on sera plus heureux. An Lammens, responsable de la cellule accompagnement des grands gagnants à la Loterie Nationale, le voit bien. "J'ai toujours pensé, et c'est ce que je vois tous les jours : les gens déjà heureux deviennent plus heureux (quand ils gagnent). Mais les gens qui sont de nature mécontents, ne deviennent pas plus heureux avec un grand gain (d'argent)."

Leur relation avec les amis ou même la famille va changer complètement

Le désir de gagner toujours plus, combiné à des liens d'amitié moins forts, rendent les très riches moins heureux."Leur relation avec les amis ou même la famille va changer complètement. Et pas de leur côté, ce changement viendra des autres. Les gens sont jaloux", constate Mme Lammens. Elle se souvient d'un gagnant qui avait gagné une belle somme. "Ses amis trouvaient normal que le gagnant, qui avait beaucoup d'argent, leur paie l'emprunt de leur maison."

Quand une personne gagne à la Loterie, la première chose qu'elle fait est souvent rembourser ses dettes ou acheter une maison, explique An Lammens. "Ils sont toujours plus calmes, je trouve. Ils peuvent acheter des choses si c'est nécessaire." La sérénité en matière financière est un facteur important du bonheur. Les Belges inquiets de leurs dettes ont 46% de chances en moins d’être heureux. Au contraire, les personnes qui épargnent pour la pension ou ont une assurance-vie voient leurs chances d’être heureux augmenter de 17%. 

Archive : JT 15/03/2018

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK