Les Belges laisseraient 4,8 millions d’outils électriques de jardinage et de bricolage prendre la poussière chez eux

Quelque 4,8 millions d’outils de jardin électr(on)iques et de matériel de bricolage non utilisés traînent dans les abris de jardin et les garages des Belges. Ils représentent un potentiel inexploité de 14.000 tonnes de fer et de 2000 tonnes de cuivre, a souligné mercredi Recupel à l’occasion de la journée internationale des déchets électroniques. Or, certaines matières premières des appareils électriques se raréfient tandis que leur production et leur consommation continuent d’augmenter. L’ASBL invite donc les citoyens à leur donner une seconde vie.

Les Belges possèdent 35 millions d’outils électr(on)iques de jardinage et de bricolage, à en croire Recupel. Ils se composent de 9% de cuivre, métal rare pourtant 100% recyclable et dont l’extraction provenant des minerais pourrait connaître une pénurie d’ici 2040 si la production actuelle se poursuit au même rythme, selon l’ASBL spécialisée dans la collecte et le traitement de ces déchets. "Le métal est recyclé à partir d’appareils électr(on)iques cassés et peut être réutilisé à plusieurs reprises pour de nouvelles applications sans perdre en qualité ou en performances. Il en va de même pour le fer, dont nos outils de jardin et de bricolage électriques sont constitués à 57%", explique encore Recupel.


►►► À lire aussi : Le Café Recupel s’installe à LLN : recevez une bière, une soupe ou un café en échange de vos vieux électros


Tous les deux ans, l’organisation mène une enquête pour calculer le nombre d’appareils électriques et électroniques que les Belges possèdent et savoir comment ils s’en séparent. Il en ressort que 4,8 millions d’outils électr(on)iques de jardinage et de bricolage prennent la poussière, dont 506.000 perceuses, 668.000 ponceuses et 133.000 tondeuses à gazon.

Ces appareils inutilisés représentent pourtant un énorme potentiel dormant pour la réutilisation et le recyclage. La plupart d’entre eux (84%) fonctionnent toujours et peuvent parfaitement être donnés ou apportés dans un magasin de seconde main. Si les 16% restants, qui ne fonctionnent plus, étaient déposés à un point de collecte, 2196 tonnes de fer et 320 tonnes de cuivre pourraient être récupérées.

Recupel lance dès lors sa campagne de sensibilisation pour une 'Génération R' qui "s’engage à s’attaquer au problème de la raréfaction des ressources en Réutilisant ses outils de jardin et de bricolage, en les faisant Reconditionner et Réparer et en les remettant dans les points de collecte pour les faire Recycler".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK