Les Belges invités à évaluer leur risque de développer un diabète de type 2

Les Belges invités à évaluer leur risque de développer un diabète de type 2
Les Belges invités à évaluer leur risque de développer un diabète de type 2 - © capture d'écran www.diabete.be

L'association belge du diabète lance jeudi, journée mondiale dédiée à cette maladie chronique, une campagne de sensibilisation au diabète de type 2, qui reste une enjeu majeur de santé publique.

"Le diabète peut toucher tout le monde. A l'heure actuelle, on estime qu'une personne diabétique sur deux ignore qu'elle est atteinte", rappelle l'association. Or, le diabète de type 2 peur rester non diagnostiqué pendant des années, jusqu'à l'apparition de complications. Un diagnostic précoce reste dès lors le point de départ pour bien vivre avec la maladie.

C'est l'objectif de cette nouvelle campagne, intitulée "le diabète fait plus mal que vous le pensez! Testez votre risque! ". L'action invite le grand public à évaluer son risque de développer un diabète de type 2, par le biais d'un questionnaire sur le site "Testezvotrerisque.be". Parallèlement, le nouveau site internet "www.diabete.be" est mis en ligne jeudi. La campagne se décline également sur les réseaux sociaux.


►►► À lire aussi : L'OMS veut élargir l'accès aux traitements contre le diabète

►►► À lire aussi : la chirurgie bariatrique, une solution ?


"Seule une analyse de sang réalisée à jeun permet d'établir un diagnostic de diabète", conclut l'association. "Aucun test/examen autre qu'une analyse de sang n'est actuellement validé par l'OMS pour confirmer la présence d'un diabète sucré."

Cette maladie chronique, de type 1 ou 2, touche environ 600.000 personnes en Belgique, dont la moitié ignore qu'elles en sont atteintes. Le pancréas des personnes diabétiques de type 1 ne produit plus d'insuline, tandis que, dans le cas du diabète de type 2, le corps du patient ne parvient plus à utiliser efficacement cette hormone, qui permet aux organes et tissus d'utiliser le glucose apporté par les glucides ingérés.

Archives : Journal télévisé 13/11/2015

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK