Les bars à sourires ou le business des dents blanches

Bars à sourires sans dangers ?
Bars à sourires sans dangers ? - © RTBF

Les bars à sourires sont des boutiques un peu particulières et très en vogue, dans lesquelles on peut se faire blanchir les dents à un prix attractif en vingt minutes seulement. Il y en a de plus en plus en Belgique et ils suscitent une grande inquiétude parmi les dentistes.

Avoir un sourire de star et des dents blanches, c'est dans l'air du temps et c'est aussi  l'offre alléchante des bars à sourires. Le concept vient des Etats-Unis et débarque chez nous.

Dans une boutique de Waterloo au design branché, tout commence par une analyse rapide de la teinte des dents par une hôtesse. Ensuite, c'est le client qui fait tout car légalement, seul un dentiste a accès à la bouche des patients. Le client se badigeonne tout d’abord les lèvres et les gencives avec un petit coton-tige imprégné d'un liquide protecteur, avant de mordre dans une gouttière qui contient le produit de blanchiment. Il suffit ensuite de sourire à pleines dents devant une lampe pulsée et le client a la garantie de ressortir de la boutique avec des dents plus blanches en vingt minutes chrono. Le tout, avec ou sans rendez-vous.

Juste un acte cosmétique ?

Le principe de ces bars est de se blanchir les dents comme on va chez le coiffeur.   Selon le gérant de la boutique, il s’agit là uniquement d’un acte cosmétique sans utilisation de peroxyde d’oxygène. "Si vous allez chez une esthéticienne", dit-il, "cela ne vous empêche pas d’aller chez un dermatologue". Il conseille toutefois de consulter un dentiste avant le traitement de blanchiment.

Coût

Dans un bar, le sourire plus blanc en vingt minutes pour une durée d'environ 6 mois coûte 79 euros. Chez le dentiste, il faut compter entre 300 et 1200 euros. Le rendez-vous dure environ une heure et demi et le résultat est garanti plusieurs années avec un suivi personnalisé. 

Dérives et danger

Les professionnels de la santé dentaire dénoncent une dérive commerciale. Le président de la Société de Médecine Dentaire,  Michel Devriese ne mâche pas ses mots : il explique que le blanchiment des dents et les fameux bars à sourires sont un phénomène de mode qui n’est pas sans danger. "On a déjà vu le même type de phénomène avec les centres de bronzage qui présentent les mêmes risques de lésions précancéreuses. Mais il y a là des intérêts financiers majeurs, car les gens qui investissent dans ces centres ou ces bars à sourires ne visent qu’à faire de l’argent facile et ont un mépris total pour la santé des patients".

Protection maximale indispensable

Et les dentistes d'insister sur la protection indispensable des lèvres, des joues et des gencives car, précise le dentiste Marc Nacar, "tout produit utilisé, que ce soit le peroxyde d’hydrogène ou de l’oxyde de potassium, est un oxydant pouvant entrainer des effets néfastes comme des lésions précancéreuses".

Le marché du blanchiment des dents est donc en pleine expansion mais suscite aussi de nombreuses questions. Aujourd’hui, seul un brossage classique régulier arrive à mettre tout le monde d'accord.

I.L. avec Anne Lombaerde

 

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK