Les avocats veulent promouvoir le règlement des litiges en dehors des tribunaux

Les avocats veulent promouvoir le règlement des litiges en dehors des tribunaux
Les avocats veulent promouvoir le règlement des litiges en dehors des tribunaux - © Emmanuel Huybrechts

Les avocats lance lundi une campagne de promotion du règlement des litiges en dehors des tribunaux, annonce Avocats.be, l'Ordre des barreaux francophones et germanophone. Les parties en conflit peuvent en effet, toujours avec l'aide d'avocats, dégager un accord pour dénouer leur différend sans passer devant un juge, via d'autres voies, parfois plus rapides, efficaces, confidentielles et consensuelles, met en avant l'organisation.

La plupart des Belges sont un jour ou l’autre soumis à un conflit, que ce soit une séparation, un problème de mitoyenneté ou une rupture de contrat. Les cours et tribunaux ne sont plus toujours adéquats pour régler ces litiges et surtout prennent parfois beaucoup de temps pour rendre un verdict, comme l'explique Jean-Pierre Buyl, président d’avocats.be. "Il faut rechercher des modes plus appropriés et alternatifs de règlement de conflits. Et lorsqu’on a un conflit, il n’y a plus moyen de trouver une solution à deux, il faut passer par un tiers qui soit formé, qui soit indépendant et qui soit impartial et les avocats ont été spécialement formés à ces modes alternatifs de règlement de conflits."

310 avocats volontaires

Ces alternatives seront mises en avant via l'action "Réglez votre litige en dehors du tribunal" du 17 juin au 30 septembre. Le but est de promouvoir les autres formes de règlement de ces conflits et le rôle de l'avocat dans ce cadre. Nastassia Jelic suit actuellement une formation en médiation. Elle fait partie des 310 avocats qui se sont portés volontaires pour informer les citoyens. "J’estime que la plupart des conflits peuvent être résolus juste en discutant. On va donc essayer de regarder ensemble quels sont vos besoins, quels sont vos intérêts, qu’est-ce qui vous a poussé à venir me voir, qu’est-ce que vous attendez de la partie adverse, et pas directement l’affaire en justice."

Durant l'action, chacun pourra rencontrer gratuitement un avocat qui s'est porté volontaire pour participer à l'action, à son cabinet, dans le cadre d'un premier entretien uniquement verbal, afin d'obtenir un premier avis sur la forme alternative de règlement des conflits qui convient le mieux au problème posé.

Si la personne le souhaite, l'avocat lui précisera la manière dont il calculerait les honoraires et frais liés à son intervention dans l'hypothèse où le dossier lui serait ensuite confié. Les listes des avocats qui participent à cette action sont publiées sur le site d'Avocats.be.

 

 

Archives : Journal télévisé 20/11/2016

L'un des modes alternatifs de règlement de conflit, c'est la médiation pénale. Dans toute une série de cas,  les auteurs de délits passibles de peines de prison se voient proposer cette procédure. On règle le différend sans passer devant le juge. Ce peut être le cas dans des affaires de vol ou de violence intrafamiliale par exemple.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK