Les Argentins peuvent désormais choisir leur sexe

L'Argentine adopte une nouvelle loi sur l'identité sexuelle
L'Argentine adopte une nouvelle loi sur l'identité sexuelle - © RTBF

L'Argentine adopte une nouvelle loi sur l'identité sexuelle, c'est une première en Amérique latine. Désormais, les travestis et les transsexuels pourront déclarer à l'État civil le sexe de leur choix sans passer par une opération chirurgicale et par une décision de justice. Une loi qui intervient deux ans à peine après la légalisation du mariage homosexuel.

55 voix pour, une abstention et zéro voix contre: c'est ce qui s'appelle faire passer une loi comme une lettre à la poste. Désormais, en Argentine, le sexe de naissance ne sera donc plus forcément le sexe inscrit sur la carte d'identité. Seul importera le ressenti intérieur de la personne.
 
"Ce qui est fondamental, c'est que chacune d'entre nous pourra se sentir et vivre comme elle veut. Ce sera un droit que nous aurons choisi", explique Morena Dos Santos, étudiante et danseuse. "Je crois que c'est important. Cette loi sera effective, réelle. C'est un petit pas pour nous mais un grand pas pour la société argentine et la démocratie", commente pour sa part Alejandra Portatadino, ingénieure et militante activiste.
 
Les transexuels et les travestis ne devront plus passer par la chirurgie et le juge d'instruction pour être reconnu de l'autre sexe. S'ils souhaitent par la suite être opérés, les frais seront remboursés par la sécurité sociale.
 
Les mineurs pourront aussi demander ce changement d'état civil mais à condition qu'un parent ou un tuteur légal soit d'accord. 
 
Deux ans après l'adoption d'une loi autorisant le mariage homosexuel, l'Argentine s'affiche clairement comme un pays précurseur en matière de droits des gays, lesbiennes, transsexuels et transgenres.
 
Esmeralda Labye
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK