Les animaux de compagnie à l'hôpital ? Bientôt possible !

 

 

4 images
Kytoo, l'un des chiens thérapeuthes ©  Alexandre Laurent

Dans une des chambres de la villa Samson, Lily, un cavalier King Charles. Elle appartient à Vanessa de Puydt, zoothérapeuthe. Lily et son frère Kytoo, sont les chiens thérapeutes de la Villa Samson qui viennent une fois par semaine. "Je suis toujours la thérapeuthe, ce ne sont pas les chiens. Mais le chien va permettre aux patients de mettre leurs idées ailleurs que sur leurs problèmes. Dès que Lily rentre dans une pièce, ils ont le sourire et ça leur change les idées."

Des études scientifiques prouvent qu’un animal domestique peut avoir des effets positifs sur la guérison d’un patient. Surtour pour les enfants et les seniors qui affirment, souvent, que leur animal domestique leur manque. Ce que confirme Martine, mère de Mathieu, décédé à l'âge de 25 ans. "Il était à 200% tellement derrière ce projet. On a donc décidé de continuer en sa mémoire. Il était souvent hospitalisé dans cet hôpital et regrettait de ne pas voir Rakker, son petit bichon maltais. Quand il a entendu parler de la Villa Samson, pour lui, elle devait absolument voir le jour. Que la villa ouvre ses portes me fait du mal car mon fils n'est pas là mais je suis heureuse que ça existe. Pour lui, ça aurait été un bonheur de voir son petit chien pendant qu'il était ici."

Avec l’ouverture de la Villa Samson, le droit de visite des animaux est, pour la première fois, un fait en Belgique. Jusqu'à ce jour, à l’exception d’un chien d’assistance (dans certains cas), l’animal de compagnie n’est accueilli dans aucun autre hôpital en Belgique. C'est donc une grande première pour la 30.000 patients hospitalisés à l'UZ Brussel chaque année.

Mystie et Luna, deux pensionnaires 24h/24.

4 images
Mystie et Luna, les deux Maincoon de la villa Samson ©  Laurent Alexandre

Dans la villa samson, il y a aussi, Mystie et Luna, deux Maine Coon. Ces chats, très sociables, y habitent 24h/24. "Les chats sont très territoriaux, c'est pourquoi les patients viennent leur rendre visite. Ce serait trop stressant de prendre un chat, une fois par semaine, comme je le fais avec Lily" ajoute Vanessa de Puydt. Mystie et Luna déambulent, donc, librement dans la villa grâce à des tunnels et chattières installés entre les pièces. Les patients qui le souhaitent peuvent leur rendre visite.

Recevoir son animal de compagnie

4 images
Recevoir son chien à l'hôpital, un bonheur pour cette petite fille ©  Alexandre Laurent

Autre possibilité, la visite de leur animal entre les murs de la villa. Mark De Ridder, chef de service de la radiothérapie et soins palliatifs à l’UZ Brussel. "Mes patients en oncologie ou en soins palliatifs, sont plus âgés et souvent leur chien est leur compagnon de vie. Ils refusent de rentrer à l'hôpital parce qu'ils ne vont plus voir leur chien. Ici, on leur offre cette possibilité. Ce qui devrait les motiver à venir à l'hôpital pour recevoir leur traitement." Et permet aux patients d'égayer leur journée et leur faire oublier, l’espace d’un instant, qu’ils sont hospitalisés.

C'est un des buts de la villa Samson. L'accompagnement durant les soins palliatifs. "On le sait. A la fin de la vie, le contact avec leur animal ou un animal peut soulager le patient." ajoute Mark De Ridder. Autre objectif de cette première villa en Belgique, l’aide à la revalidation. Les animaux peuvent motiver à la revalidation mais également faire partie des exercices. Câliner un chat ou chien, par exemple, peut aider à revalider un bras ou une épaule.

La Villa Samson a pu voir le jour grâce à la générosité de plus de 8000 personnes et entreprises.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK