Les agressions à caractère homophobe sont "malheureusement habituelles"

Dans la nuit de samedi à dimanche, Jonatan et Clément ont été agressés par un groupe d'adolescents dans le quartier de la Bourse à Bruxelles. En cause, leur homosexualité. 

"Ce qui m'a fortement choqué c'est leur âge, ils avaient l'air d'avoir à peine 18 ans. Je pense que ça doit interpeller tous les couples hétérosexuels qui ont des enfants ou qui auront des enfants: vous avez le droit de penser ce que vous voulez de l'homosexualité, mais si vous n'apprenez pas le respect à vos enfants ils deviendront de potentiels agresseurs", confie Jonatan. 

De nombreuses expériences similaires

Suite à leur témoigne sur Facebook, de nombreux autres couples ont témoigné d'expériences similaires. "Ce sont des choses qui sont malheureusement habituelles, alors que ça ne devrait pas exister ce genre de choses. On n'a rien fait de mal, on s'est promenés main dans la main dans la rue, on s'est fait agresser pour cette raison-là. Et il n'y a pas de raison d'accepter ça, de changer d'attitude, de comportement ou de changer de trajet. C'est à la société de changer sa mentalité et pas à nous", explique Clément.

Ni la police de Bruxelles ni Unia ne constate une augmentation des agressions à caractère homophobe, mais tout le monde ne porte pas plainte. Jonatan et Clément ne l'avaient d'ailleurs pas fait, c'est la police qui les a contactés suite à leur message sur le réseau social.

Ironiquement, le couple avait été choisi pour illustrer l'affiche du Pride Festival, qui précisément dénonce les discriminations. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK