Les agences de contrôle nucléaire d'Europe recommandent la révision des cuves

Même si la conclusion des études d’Electrabel, de divers groupes d’experts et de l’Agence belge de contrôle nucléaire, a été qu’il y avait une marge de sécurité suffisante pour redémarrer sans danger les deux réacteurs belges, la WENRA juge nécessaire de tirer profit de l’expérience belge.

Elle recommande d’abord que les exploitants archivent correctement et vérifient toute la documentation relative aux tests qui ont eu lieu lors de la construction des cuves et avant leur première mise en service et puis relative aux contrôles ultérieurs. On sait que cette documentation, était  lacunaire et en partie égarée pour Doel et Tihange, notamment parce que le fabricant était tombé en faillite. Ceci avait suscité beaucoup de spéculation pour savoir si les microfissures décelées étaient présentes à l’origine ou pas.

Vérifier toutes les cuves

Ensuite, la WENRA recommande des examens sur toutes les cuves, même celles différentes de Doel et Tihange. C’est une recommandation, pas une obligation, la WENRA n’a pas ce pouvoir et prend la précaution de préciser que la décision doit être prise par l’autorité nationale. Ces examens seraient faits, comme c’est d’ailleurs programmé en Belgique, au moment des arrêts des réacteurs pour changer le combustible.

La recommandation n’est certes pas alarmiste , elle n’est pas anodine non plus car beaucoup de pays n’ont pas jusqu’ici procédé à ce type d’examens complets.

Marc Molitor

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK