Léon Vivier (ancien porte-parole de Philippe Maystadt) : "Un progressiste modéré et un optimiste raisonné"

Léon Vivier, son ancien porte-parole, précise quelques-unes des qualités de Philippe Maystadt qu’il dépeint comme un progressiste modéré
Léon Vivier, son ancien porte-parole, précise quelques-unes des qualités de Philippe Maystadt qu’il dépeint comme un progressiste modéré - © RTBF

A l’occasion du décès de Philippe Maystadt survenu ce jeudi 7 décembre 2017 à l’âge de 69 ans, La Première rediffuse le Grand Oral RTBF-Le Soir du Ministre d’Etat enregistré et diffusé en mars 2016.

Ministre des finances de 1988 à 1998, ancien président de la Banque européenne d’investissement, ex-président du Parti social chrétien (PSC devenu CDH), Philippe Maystadt s’exprime à propos du pacte d’excellence pour l’école, auquel il a contribué, et de l’Europe confrontée à la crise des migrations.

Léon Vivier, son ancien porte-parole, précise quelques-unes des qualités de Philippe Maystadt qu’il dépeint comme un progressiste modéré : "l’écoute, une conscience sociale et la recherche de l’intérêt général".

"Il avait une réflexion sur la manière de mieux faire fonctionner la démocratie, pour que le système politique fonctionne bien, pour l’intérêt général", explique Léon Vivier. "Il était soucieux d’intéresser les citoyens à l’Europe. C’était un optimiste très raisonné, ce qui venait sans doute de son amour pour la lecture".

 

L’interview de Philippe Maystadt a été réalisée en mars 2016 par Béatrice Delvaux, éditorialiste en chef au journal Le Soir, Jean-Pierre Jacqmin, directeur de l’information à la RTBF, et Jacques Crémers, chef de la rédaction de La Première/RTBF.

L’interview de Léon Vivier a été réalisée par Béatrice Delvaux, éditorialiste en chef au journal Le Soir, et Jacques Crémers, chef de la rédaction de La Première/RTBF.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK