Le vélo sort gagnant de 2020: il s'en est vendu 4% de plus qu'en 2019

Les chiffres définitifs viennent de tomber : il s'est vendu 592.107 bicyclettes en Belgique l'an dernier. C'est une augmentation de 4% par rapport à 2019. "Seulement" 4% diront certains alors que depuis le premier confinement, l'engouement n'a jamais faibli. Petite analyse d'un marché qui ne connait pas la crise...

Confinement et rupture de stock

Souvenez-vous, c'était il n'y a pas si longtemps. En mars-avril de l'an dernier, les commerces non essentiels fermaient et les déplacements étaient interdits à quelques exceptions près. Par contre, la pratique des activités physiques en extérieur, comme celle du vélo, était encouragée. Et comme nous connaissions un printemps exceptionnellement doux et ensoleillé, il n'en a pas fallu plus pour provoquer une ruée chez les vélocistes à la réouverture de leurs commerces.


►►► A lire aussi: Si vous comptiez commander un vélo neuf pour l'été, vous risquez de ne pouvoir l'enfourcher avant fin février 2022


Le phénomène ne se cantonnant pas qu'à la Belgique, les stocks mondiaux de vélos ont fondu comme neige au soleil d'autant que les usines de productions étaient également impactées par la crise sanitaire. Résultat : le marché progresse d'un peu moins de 23. 000 unités en 2020. Probablement qu'avec plus de stock disponible, les chiffres auraient encore été meilleurs.

Deux tendances : l'électrique et le vendeur spécialisé

Depuis dix ans, le marché du vélo à assistance électrique est en constante progression. Les prix élevés de ces engins n'ont pas représenté un frein significatif puisque la progression est de 35% en 2020. L'augmentation des ventes de près de 35.000 unités permet au segment d'atteindre 38,6% de part de marché. Près de quatre vélo sur dix vendus l'an dernier étaient équipés d'une batterie ! De quoi ravir les revendeurs spécialisés qui se taillent la part du lion dans l'histoire avec un vélo à assistance électrique sur deux vendu chez un vélociste. Et de manière générale, ces spécialistes grignotent des parts de marché aux autres canaux (vente en ligne, magasins de sport, grandes surfaces, etc.). Six Belges sur dix préfèrent acheter leur vélo chez ces professionnels.

Enfin, pour la petite histoire, signalons que les speed pedelecs, ces vélos électriques rapides, ont connu un peu moins de succès alors que leur part de marché est déjà marginale. Mais la différence entre régions est sidérante. 12.039 immatriculations en Flandre contre... 288 en Wallonie et 262 à Bruxelles. Le Wallon utilise moins son vélo que le Flamand pour se rendre au travail, ou alors il aime grimper des côtes dans la douleur.

Sur le même sujet...

JT du 26/12/2020

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK