Le vélo dans le train... un bon plan ou un casse-tête ?

Vous souhaitez profiter des derniers jours de beau temps à la mer ? Pourquoi ne pas s’y rendre en train, mais avec votre vélo ?

Jusqu’au 31 décembre, la SNCB permet d’embarquer gratuitement votre deux-roues, même non pliable.

Et ça, c'est plutôt une bonne nouvelle ! L’initiative a d'ailleurs rencontré un beau succès cet été.

Si vous souhaitez embarquer avec votre vélo à bord d'un train, vous devrez respecter quelques règles. Vous penserez par exemple à vous munir d’un billet pour votre vélo, même s’il est gratuit, en plus de votre propre titre de transport. Ce ticket vélo est disponible en ligne, aux automates de vente ou aux guichets.

Avant de monter, vous devrez vous manifester auprès de l’accompagnateur du train qui vous indiquera où monter. Évitez les jours d’affluence, l’accès au train pourrait vous être refusé si trop de vélos sont déjà à bord.

Devant l’afflux de passagers accompagnés de leur vélo et les nombreuses plaites de voyageurs, la SNCB a encadré la mesure avec quelques règles supplémentaires durant l’été. Pour éviter les vélos casés dans les toilettes pour handicapés ou devant les portes, les vélos n’étaient autorisés dans les trains vers la mer ou l’Ardenne qu’en dehors des heures de pointe. Désormais, vous êtes à nouveau libre de partir quand vous le souhaitez. 

Ça, c'est pour la théorie ! Pour la pratique, les Pigeons ont tenté l’expérience depuis la gare de Jambes jusqu’à Ostende, et c'est à découvrir en images ! 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK