Le vaccin antigrippe suspendu pour les 50 à 65 ans qui ne sont pas à risque

Les règles ont changé en matière de public prioritaire pour le vaccin contre la grippe saisonnière. C’est une mesure importante, prise pour pallier un souci : la demande de vaccins contre la grippe saisonnière excède l’offre. Et malgré l’annonce d’une deuxième livraison, il n’y en aura pas pour tout le monde. D’après l’enquête menée auprès de toutes les pharmacies, il manquerait 91 416 vaccins. La Conférence interministérielle Santé publique a donc restreint les critères de définition des groupes cibles prioritaires pour ce vaccin.

 

Moins de 65 ans et pas "à risque" ? Passez votre tour

La Belgique a dans un premier temps délivré aux personnes les plus vulnérables, mais en y incluant les personnes de plus de 50 ans. Les nouvelles directives prévoient de privilégier la vaccination aux plus de personnes de 65 ans et plus. Ceci, pour le critère d’âge.

Dans la catégorie prioritaire, on trouve aussi les femmes enceintes, les patients dès 6 mois présentant une affection chronique sous-jacente spécifique, les personnes séjournant en institution, les enfants de 6 mois à 18 ans compris sous thérapie à l’aspirine au long cours, les personnes vivant sous le même toit que certaines de ces personnes, 65 ans et ou des enfants de moins de 6 mois, et enfin, le personnel de la santé.

Moins de 50 ans et pas à risque ? Pas cette année

Inutile de réclamer le vaccin à votre pharmacien, même si vous l’avez réservé, si vous ne faites pas partie de ces catégories. Une réévaluation aura lieu dans un mois. S’il reste des stocks, les personnes âgées de 50 à 65 ans pourront alors accéder au vaccin. D’ici là, peine perdue.

La deuxième phase, qui visait le reste de la population et devait commencer le 15 novembre est purement et simplement annulée.

Pharmacies: pénurie de vaccins contre la grippe (JT du 21/10/2020)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK